Centré sur Dieu!

Ann L Beaulieu, Blogueuse, auteure et conférencière. Déterminée, expressive, colorée et persévérante dans la foi à cause de Dieu!

La Détresse…

Poster un commentaire

« De ma voix je crie à l’Éternel,

De ma voix j’implore l’Éternel.

Je répands ma plainte devant lui,

Je lui raconte ma détresse.

Quand mon esprit est abattu au-dedans de moi,

Toi, tu connais mon sentier.

Sur la route où je marche, Ils m’ont tendu un piège.

Jette les yeux à droite, et regarde ! Personne ne me reconnaît,

Tout refuge est perdu pour moi, Nul ne prend souci de mon âme.

Éternel ! C’est à toi que je crie. Je dis : Tu es mon refuge,

Mon partage sur la terre des vivants.

Sois attentif à mes cris ! Car je suis bien malheureux.

Délivre-moi de ceux qui me poursuivent !

Car ils sont plus forts que moi.

Tire mon âme de sa prison, Afin que je célèbre ton nom ! 

Les justes viendront m’entourer, Quand tu m’auras fait du bien. »

Psaumes 142 : 2-8 

Qui d’entre nous n’a pas vécu des moments de détresse dans sa vie ? Moi, j’en ai vécu, et je peux vous dire que mon premier réflexe malheureusement n’a pas toujours été comme celui de David, l’auteur de ce psaume. Non, je n’ai pas toujours été premièrement dans la présence de notre Dieu, j’ai plutôt cherché refuge dans des personnes ou des choses.

Lorsque j’ai lu ce psaume, j’ai été frappée de voir comment David répandait son cœur à nu devant Dieu sans aucune restriction, et en plus il est allé à Lui en premier. Il n’a pas cherché d’amis, de substitut, ou autre façon de se consoler dans sa détresse.  Non, il a tourné tout de suite son regard vers son Dieu.  David savait dans le plus bas de sa détresse que sa consolation pouvait venir que de Dieu lui-même.  Mais malgré cela, il s’est permis de répandre son cœur et toutes ses plaintes devant Dieu. Et Dieu l’a entendu et il l’a accueilli. David finit même son psaume sur une note de reconnaissance.

Ceci m’enseigne vraiment que dans ma propre détresse j’ai quelque chose à apprendre dans la façon dont je dois la vivre. Peut-être même que je peux regarder ce psaume comme modèle à suivre pour prier lorsque je suis dans la détresse.

Posons-nous la question suivante :

  • Lorsque la détresse nous habite, à qui nous plaignons-nous :

aux autres, à nos proches, à qui veut bien l’entendre…

  • ou bien à Dieu ?

Je ne dis pas que nous ne devions pas avoir de bonnes amies ou des confidentes à qui l’on partage des choses.  Je dis que notre premier réflexe devrait être d’aller tout naturellement à Dieu, Celui que nous aimons de tout notre cœur.

C’est très difficile lorsque nous sommes dans la détresse de garder nos yeux fixés sur Dieu et sa souveraineté, du moins pour moi, mais c’est ce que David a fait dans ce Psaume.  Il a gardé son regard sur Dieu et ses plaintes ont été déposées au pied de la croix.

Belle leçon 101 pour moi ici !

Que le réflexe de David puisse devenir notre réflexe à nous aussi.

Bonne journée mes sœurs,  Ann L Beaulieu

Advertisements

Auteur : annlbeaulieu

Reformed Baptist, published writer and blogger. Love cats, knitting, reading, writing, and taking photos! Réformée Baptiste, écrivaine, auteure, aime les chats, le tricot et la lecture.

J’aime bien lire les partages de mes lecteurs/lectrices. Tous commentaires encourageants, gentils et bibliques seront publiés. Vos commentaires sont les bienvenus! I love reading what you desire to share. All comments that are encouraging, considerate and biblical will be published. Your comments are welcomed! Ann :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s