Centré sur Dieu!

Ann L Beaulieu, Blogueuse, auteure et conférencière. Déterminée, expressive, colorée et persévérante dans la foi à cause de Dieu!

Deux mots!

4 Commentaires

Bon matin, chère sœur,

Aujourd’hui, j’avais à cœur de partager avec vous deux mots que je vois occasionnellement dans mes lectures de livres chrétiens. Ce sont des mots qui demandent des explications. Du moins pour moi, car en commençant à les étudier je me suis rendu compte que nous ne les connaissons pas tellement bien dans le sens de l’application de la Parole.  Donc, comme j’ai eu moi-même un peu de difficulté à saisir ce concept, je me suis dit que sûrement je n’étais pas la seule. Alors je voulais vous faire profiter de mes recherches et espère que cela pourra vous éclairer et vous aider dans vos lectures à comprendre mieux la richesse de la Parole de notre Dieu dans son ensemble.

Donc, voici les deux mots 

  • Indicatif
  • Impérative

Définition du dictionnaire

Indicatif      — qui donne un renseignement.

Impérative — qui exprime un commandement.

Souvent, les théologiens vont parler de la Parole de Dieu en utilisant ces termes.Alors, il nous est important de bien saisir ce concept.

Le terme indicatif lorsqu’il est utilisé, fait souvent référence au fait de ce qui a déjà été déclaré ou indiqué sur nous en tant qu’enfant de Dieu. Voici une phrase indicative : « Dieu en Christ t’a pardonné ».

Par contre, l’impérative vient sous forme de commandement ou d’une direction. Paul nous donne ce commandement dans Éphésiens 4 :32 : «Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement.» Le Nouveau Testament est rempli d’impératif; nous sommes appelés à vivre des vies changées !

La beauté modérée est entre

  • l’indicatif (qui je suis en Christ)

et

  • l’impératif (qui je suis en train de devenir en Christ)

Ce qui est pleinement démontré dans notre verset que nous regardons dans Éphésiens.

L’impératif « Soyez bons les uns envers les autres, compatissants,… »

est enraciné fermement dans

l’indicative «… comme Dieu vous a pardonné en Christ ».

Ce verset démontre une synergie qui ne fait pas simplement nous dire quoi faire, mais qui met dans nos cœurs le seul vrai motif pour lequel nous nous conformons à notre Dieu par amour ; par ce qu’Il a tout accompli. Nous avons déjà Christ. Trop souvent, nous passons vite sur ce que Christ a accompli et allons sur ce que nous devons faire. Ceci semble faire une différence mineure, mais elle fait une grande différence dans notre compréhension autant dans l’application que dans notre compréhension. Notre obéissance, a son origine dans la priorité de l’action de Dieu, et oublier ceci, apporte comme résultats de la satisfaction de soi, de l’amour propre et du désespoir. Notre obéissance doit être motivée par AMOUR pour la gloire de Dieu!

Il y a aussi des textes dans le Nouveau Testament qui ont des passages avec des indicatifs et impératifs qui sont négatifs et positifs. Dans ce sens, des commandements qui nous disent d’arrêter de faire quelque chose pour faire autre chose.

Voici un texte en exemple dans Colossiens 3 : 1-5, 12-13 :

«Si donc vous êtes ressuscités avec Christ (indicative), cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Attachez-vous aux choses d’en haut (impérative positive), et non à celles qui sont sur la terre (impérative négative). Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. Quand Christ, votre vie, paraitra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire (indicative). Faites donc mourir ce qui, dans vos membres (impérative négative), est terrestre, la débauche, l’impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie.»

«Ainsi donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés (indicative), revêtez-vous (impérative positive) de sentiments de compassion, de bonté, d’humilité, de douceur, de patience (impérative positive). Supportez-vous les uns les autres, et si l’un a sujet de se plaindre de l’autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné (indicative), pardonnez-vous aussi (impérative positive).»

Comme vous avez sûrement remarqué, ce n’est pas nécessairement facile à faire au début, mais avec la pratique cela devient plus léger et on apprécie de plus en plus cette méthode. Une chose que je trouve intéressante lorsqu’on comprend bien cette façon de décortiquer les Écritures, c’est qu’on découvre des trésors dans la Parole. Les versets semblent prendre vie. Cela nous force en quelque sorte à étudier pour trouver où sont les fameux indicatif et impératif! J’espère vous avoir donné le goût de scruter un peu plus la Parole…

À bientôt,

Ann L Beaulieu

Inspiré de Elyse Fitzpatrick, Because He Loves Me

Publicités

Auteur : annlbeaulieu

Réformée Baptiste, écrivaine, auteure, aime les chats, le tricot et la lecture.

4 réflexions sur “Deux mots!

  1. Wow! C’est vraiment intéressant. Je vais commencer à lire ma Bible en gardant l’indicatif et l’impératif en tête. Merci Ann!

    J'aime

  2. Il y a quelques années, j’avais appris à décortiquer des passages grâce aux conjonctions (mais, car, à cause de, parce que, etc.) et cela avait changer ma façon de lire la Parole. Avec ce que tu as écrit aujourd’hui, je vais encore pouvoir approfondir ma lecture. Merci! 🙂

    J'aime

J’aime bien lire les partages de mes lecteurs/lectrices. Tous commentaires encourageants, gentils et bibliques seront publiés. Vos commentaires sont les bienvenus! Ann :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s