Centré sur Dieu!

Ann L Beaulieu, Blogueuse, auteure et conférencière. Déterminée, expressive, colorée et persévérante dans la foi à cause de Dieu!

Réflexion – Reflection

1 commentaire

 

racines

Réflexion sur mon année 2016

Il se fait tard et je suis malgré moi en train d’essayer de tricoter en écoutant de la musique douce. Puis, je me dis que je devrais écrire un blogue pour donner des nouvelles à mes lectrices et lecteurs; simplement, écrire un petit quelque chose!

Ce n’est pas que je n’ai rien à vous dire, bien au contraire; le temps et l’organisation sont entre autres des facteurs importants. Mais au-delà de cela, je dois confesser que par moment je suis submergée d’émotions et qu’il m’est difficile de trouver un équilibre dans ce que je peux me permettre de partager.

J’ai vécu des choses tellement difficiles durant l’année 2016, qui vient à peine de passer, et je suis continuellement en processus de deuil. C’est difficile à exprimer, à expliquer et davantage à accepter.

De l’écrire rend cela permanent pour moi, et je ne suis pas certaine encore que je suis rendue à ce point d’accueillir tout ceci, malgré que je sache que Dieu est celui qui permet tout dans ma vie.

Oui, Dieu me comble et me donne Sa force et me soutient par Sa puissance. J’ai par conséquent appris ces dernières années que dans ce chemin tracé, il ya une saison, une marche de transition avec notre Dieu qui nous permet de vivre notre souffrance. Il nous laisse vivre doucement notre deuil et nous attend dans notre épreuve pour nous accueillir avec Sa puissance, que son Esprit Saint seul peut nous donner afin de passer à travers. Je crois que c’est là que je me trouve présentement; c’est ici que mes racines prennent leur force pour grandir. Mon mot de l’année 2016 était {croître}.

Pour l’instant, ces racines ne sont pas très fortes, plutôt fragiles. Je ne peux permettre qu’elles soient exposées au risque d’être brisées ou asséchées. J’ai besoin que le Seigneur me fortifie pour que les racines soient plus profondes, fermes, inébranlables avant qu’elles ne soient exposées. Oui, l’année 2016 a été pour moi une année de croissance profonde. Enracinée!

Donc, mon cœur voudrait écrire sur plusieurs choses que j’ai traversées, mais ce n’est pas le moment, et je ne sais pas quand viendra ce moment où je pourrai en parler.

Les plans de Dieu sont toujours pour Sa gloire et Lui seul sait pourquoi Il permet ce qu’Il permet dans nos vies. Ce n’est jamais sans raison, peu importe le fait que l’on se pose bien des questions. Notre bien-être n’est pas la question prédominante. Glorifier et exalter Dieu sont nos raisons d’être! Le désir de Dieu est que ses enfants soient sanctifiés pour qu’ils brillent par leurs vies, dans les mauvais jours comme dans les bons.

Voilà où j’en suis… poussant des racines plus profondes.

En ce début d’année 2017, je n’ai aucune idée de ce que Dieu a en réserve pour moi. Par contre, je crois de toute mon âme qu’Il me soutiendra et qu’Il me donnera sa force et la foi pour garder les yeux fixés sur Lui, pour rester humblement à ses côtés. Mes racines étant peu profondes, j’ai besoin de Lui pour {croître} dans la maturité spirituelle pour glorifier son Saint nom.

Bonne Année à vous toutes!

Dans Son amour,

Ann L. Beaulieu

 

 

roots

Reflection of My Year 2016

It’s late and I am trying to get some knitting done while listening to soft music. Yet I’m telling myself that it’s more than time to write something for the readers of my blog. Something, just write!

It’s not that I don’t have anything to say to you, it’s more the other way around. Time and organization are a main factor. Yet, more than that, I must confess to you that I am also overwhelmed with many different emotions at certain times and can’t seem to know if or what I should share. I have been through so much in 2016, and I am still trying to process all my many losses. It’s difficult to express and even more to embrace or explain.

Putting it in writing is even harder, as it makes it permanent, and I am not sure I’m ready to embrace all this, even if I know that God has permitted all this in my life.

Yes, I know that God gives us what we need and that His strength upholds us. I have also learned though that, along this path, there is a season, a walk of transition that God permits to help us through and grief, express, and live through this trial with his gentle embrace, with the strength of His Spirit alone. I believe that this is where I am now, this is where my roots are growing presently. My word of 2016 was {growth}.

Right now, these roots are very tiny and fragile. I don’t have the strength to expose them and take the risk that they dry up or get crushed; I need the Lord’s help to make them strong and rooted, firmly and deeply grounded, before I can expose them. Yes, that is what my year 2016 was all about : growing roots!

So, as much as my heart and soul would love to write about so many things that I have been through, it’s not time and I don’t know when that time will come.

God’s plans are always for His glory, and He alone knows what and why He permits what He does in our lives. It’s never without a reason, despite the fact that we wonder why. our well-being is not the issue at hand; glorifying our Lord and exalting him is! His desire for his children is that they may be sanctified, so that He may shine through their lives whether in good days or in hardships.

This is where I am… growing roots, deep roots.

At the start of this new year, I have no indications on what the Lord has reserved for me, but I do believe with all my soul that He will uphold me and grant me strength and faith to fix my eyes upon Him, to humbly stay at His side. My roots are so fragile I need Him to grow in spiritual maturity to glorify His holy name.

Happy New Years to all of you!

In His love,

Ann L. Beaulieu

 

Le printemps, ça fait du bien…Spring always makes me feel better…

2 Commentaires

 

 

Le printemps, ça fait du bien…

Le printemps se fait sentir de plus en plus pour nous ici au Québec et c’est agréable, car nous avons un peu plus de soleil par moments. Comme cela fait du bien à mon âme et à mon corps.

Je voulais vous informer que je vais un peu mieux et apprends à vivre chaque jour avec beaucoup de reconnaissance, comme je l’ai fait dans le passé. La seule différence est que je tiens à garder mon regard sur Dieu et à m’enraciner davantage sur sa Parole, pour croitre lorsque les moments sont plus difficiles et rester sur ses voies.

Sa fidélité et son amour m’accompagneront tous les jours de ma vie et mon espérance est en LUI!

Dans un autre ordre d’idées…

Je suis très excitée ces temps-ci avec mon nouveau projet de livre… je ne peux pas encore dévoiler les détails, mais je peux vous dire qu’il devrait être en vente pour l’automne 2016. Je travaille très fort sur ce projet et cela m’aide à oublier ma douleur; malheureusement, mon corps me la rappelle assez vite!

Je passe beaucoup de temps à chercher des commanditaires, par écrit ou par appels téléphoniques. Ce n’est pas facile, mais je suis encore une fois émerveillée de voir la main de notre grand Dieu. Il est incroyable de le voir agir par Sa puissance dans nos vies lorsqu’on regarde tout ce qu’il fait dans les moindres détails. Pour ce livre, Il a ouvert des portes avec des commanditaires auxquels je n’aurais jamais même pensé. À Lui seul soit la gloire! Je Le loue à chaque fois, car je sais bien que c’est à cause de lui et non de mes belles paroles… ha ha ! Je fais ma part, IL agit; par sa puissance, ils me disent oui. Amen! Merci Seigneur.

Je suis débordée de choses à faire et c’est une bonne chose pour moi, car dans ces moments-là, je fais travailler mon cerveau. J’ai maintenant de l’aide à la maison, yeah! Ce qui fait vraiment ma joie et celle de mon mari.

Alors bientôt, très bientôt, je pourrai vous dévoiler le titre de ce nouveau livre.

Fraternellement,

Ann L Beaulieu

 

Hello_Spring

Spring always makes me feel better…

Every day now we can feel the presence of spring just around the corner, here in Québec, and it is most comforting. At times we are even getting more sunshine. That is so good for my soul and body.

I wanted to inform you that I was doing much better and living each day with much gratitude and joy, as I did in the past. The only difference now is that I desire to keep my eyes focused on God and be rooted deeper in his Word, to grow stronger so that when difficult moments come, I will stay in His paths.

His faithfulness and love will always accompany me all the days of my life and my hope is in HIM!

Now, on a completely different subject…

I am very excited these days about my new book project… I can’t really talk about the details yet, but I can say that it will be available around late Fall 2016. I am working very hard on this project, and at moments it helps me to forget my pain. But unfortunately my body reminds me quite fast!

I spend a lot of time trying to find sponsors, either by writing or by phone calls. It’s not always easy, but once again I am amazed of how the Lord works with his mighty hand. It is incredible to see him at work in every detail. He has opened doors, with sponsors for this book, that I never would have thought of. To Him alone be all the glory. I praise Him every time because I know that the results don’t come from my words… ha ha! I know better. I do my part, He works his wonders and they say yes. Amen! Thank you, Jesus.

I’m overloaded with things to do and that is a good thing, because it takes my mind off my physical problems. Also, I’ve finally started to get help at home, yeah! That is giving both me and my hubby great joy.

So, very soon, I will be able to reveal to you the details about this new book I’m writing.

Fraternally,

Ann L Beaulieu

Anne : un portrait de grâce féminine – Hannah: A Portrait of Feminine Grace

Poster un commentaire

Couvert 12 femmes 9,16

 

Anne : un portrait de grâce féminine

Il va sans dire que j’aime bien la signification du nom de Anne! Quoique je trouve, en ce qui me concerne, ce n’est pas parce qu’on porte le nom qu’on a toujours ce qui l’accompagne. Mais par la grâce de Dieu, il nous transforme. Je pense qu’Anne a dû aussi grandir dans sa vie de grâce au travers les difficultés de sa vie.

Ce chapitre était un peu plus long, il contient de très belles leçons à retenir, car Anne a vécu de grandes épreuves dans sa vie comme beaucoup d’entre nous.

Parmi tous ces beaux paragraphes, j’ai choisi de faire ressortir l’aspect qui m’a le plus touchée dans la vie de cette femme. C’est à dire, à quel point elle était une femme de prière engagée et consacrée à Dieu. Elle était fidèle même si elle n’avait pas encore obtenu ce que son cœur désirait! Malgré cela, elle persévérait et elle continuait à prier sans relâche. Elle allait au temple avec son mari qui faisait des sacrifices et elle demandait continuellement à YHWH son plus cher désir.

Comme il est écrit dans la Parole de Dieu, son mari était bigame. Il avait des enfants avec son autre épouse, Pennina. Elle était la rivale de Anne, car Anne était stérile et désirait avoir des enfants avec son mari Elkana, qu’elle aimait beaucoup d’ailleurs. Honnêtement, ceci est un portrait assez difficile à regarder, et encore plus à vivre. Mais par grâce, Anne persévère et continue à prier pour que Dieu lui accorde un enfant. Il est important de souligner que son désir d’avoir un enfant n’est pas pour satisfaire ses propres besoins, mais avant tout pour que son enfant (s) soit consacré au Seigneur. On s’entend qu’ici, on ne parle pas de consécration à la légère, l’enfant devra quitter le nid vers l’âge de trois ans ou trois ans et demi. Voilà pourquoi elle était capable de prier de cette façon.

Quoi? Tu pries intensément pour avoir un enfant et lorsque le Seigneur te répond, tu lui offres ton enfant en très bas âge… OUI! Fidèle à sa prière, elle tient son engagement envers son Dieu. Anne avait une relation intime avec YHWH et voilà pourquoi elle était capable de prier de cette façon.

Quelle fidélité! Son cœur de mère a certainement eu du chagrin. Elle a forcément visité son fils occasionnellement, mais elle a tenu avec persévérance l’engagement à sa prière et la grâce de Dieu l’a soutenue. Malgré tout ce qu’elle a pu vivre, nous voyons qu’elle connaissait son Dieu, elle l’aimait, et elle vivait la grâce de Dieu dans sa vie pour la transmettre autour d’elle. Par son beau témoignage, elle a légué un héritage à ses autres enfants qui ont suivi : son amour pour son Dieu et sa foi pour YHWH.

Puissions-nous être encouragés par le témoignage de Anne. Continuons dans nos requêtes de prières à persévérer, à ne pas nous relâcher, car Dieu est fidèle, il répond à celui qui vient à Lui avec foi.

Voilà, à votre tour de partager.

Amitié fraternelle,

Ann L Beaulieu

 

51eAHsdLxIL._SX337_BO1,204,203,200_

 

Hannah: A Portrait of Feminine Grace

It goes without saying that I love the meaning of the name of Hannah! Although I do believe that it is not because you bear that name that you necessarily have the attribute that accompanies it; at least that is my two cents worth about it. Yet, by God’s grace, He does transform us. I’m inclined to think that Hannah must have grown even more gracefully through her many difficulties in life.

This chapter was a bit longer than the other ones, with many different lessons that can be gleaned from it, since Hannah went through so many trials in her life. Many of us can identify with her.

In this chapter I have chosen to focus on the aspect that truly touched me the most about this woman’s life, which would be: seeing how she was a woman of prayer, engaged and consecrated to her God. She was faithful despite the fact that she didn’t have what her heart desired at the moment, when she desired it! Even amidst the adversity, she continued to pray without ceasing, went to the temple with her husband who made sacrifices, and she continually prayed YHWH for her heart’s desire.

As it is written in the Bible, her husband was a bigamist; his other wife’s name was Peninnah, and she had children. She was Hannah’s “rival”, since Hannah was sterile and desired to have children with her husband Elkanah whom she dearly loved. Honestly, this is a hard picture to look at and a hard life to live. Yet, with grace, Hannah perseveres and continues to pray that God will grant her with a child. She even goes so far as to say to the Lord that she will give her son back to Him if he should grant her this prayer. Let’s get this straight here: when Hannah talks about consecration, she isn’t thinking like we usually think, but it’s more like when he’s 3 or 31/2 years old, he is leaving home for good. Hannah desired a child not for herself and to satisfy her longings as a mother, but foremost so the child (or children) would be consecrated to the Lord. That is why Hannah was capable of praying that kind of prayer.

What! You pray intensely for a child and the Lord offers you one, and then you give him back to Him so young…YES!!! That is exactly what she prayed, and she kept her promise and engagement before her God. Hannah had an intimate relationship with YHWH and that is why she was capable of praying in such a manner.

What faithfulness that is! Certainly her mother’s heart had pangs of pain at moments; each year, she went up to see her son and maybe also at moments in-between, as some scholars say. One thing is for sure, she held on and kept her engagement in prayer by grace, and God sustained her. Despite all that Hannah went through in her life, we clearly see that she knew her God, that she loved Him and lived a life of grace to have a legacy to be transmitted to the next generation. She was a wonderful testimony, to her children that followed, by her love for her God and her faith in YHWH.

May we be encouraged by Hannah and continue to bring to God our prayer requests with perseverance, not relinquishing ourselves, because God is faithful to answer the one who faithfully calls on Him with faith.

That’s it; it’s your time to share if you wish.

In sisterly love,

Ann L Beaulieu

 

 

Ruth : la loyauté et l’amour – Ruth: Loyalty and Love

Poster un commentaire

 

Couvert 12 femmes 9,16

 

Ruth : la loyauté et l’amour

Quelle magnifique histoire d’amour et de loyauté nous retrouvons parmi ces pages de notre Bible! Cette histoire est précieuse pour plusieurs raisons. J’aime la manière dont MacArthur nous en parle dans le premier paragraphe: « Toutefois, il contient toute la gamme d’émotions, allant du chagrin le plus déchirant au sentiment de triomphe éclatant ».1

En lisant cette histoire, on se rend bien compte que rien n’a été facile! Ce n’est pas une histoire à l’eau de rose, mais plutôt un vécu jalonné de grandes souffrances accompagné de grandes pertes, mais qui finit en beauté!

Ce qui ressort de la vie de Ruth, c’est qu’elle a su observer en silence la vie de sa famille durant des années. C’est ce qui l’a probablement amené à connaître Dieu et Lui faire confiance, et cela malgré toute la détresse et le parcours familial. Nous voyons que malgré le fait qu’elle a grandi dans une culture païenne elle s’est néanmoins attachée au Dieu d’Israël. Ce qui nous montre que le témoignage de Naomi et la famille ont eu un impact dans sa vie. Ruth n’avait aucune idée de la fin de cette histoire. Contrairement à nous qui le découvrons en lisant son parcours dans notre Bible aujourd’hui.

Elle a marché par la foi, par amour et par loyauté envers un Dieu qu’elle a connu tranquillement à travers la vie de sa belle-mère. Elle écoutait et observait les conseils de sa belle-mère, car elle savait que Naomi connaissait le Dieu d’Israël. Ruth lui faisait confiance et elle désirait lui faire du bien et la servir. Quel beau geste d’amour!

Nous voyons cela par son obéissance à Naomi en faisant tout ce qu’elle lui demande. Ruth ne questionne pas Naomi et elle s’exécute avec précision. Elle a fait un geste vraiment hors norme culturellement en allant vers Boaz. Ceci égalait à une demande en mariage! Un acte assez audacieux.

Personnellement, ce récit biblique est un de mes préférés dans la Parole de Dieu. Je suis toujours encouragée de lire ces quatre chapitres. Qui sait, peut-être un jour Dieu me donnera la possibilité d’écrire un livre sur ce sujet! Je trouve qu’il y a des perles de bénédictions cachées dans ces petits chapitres. Il faut juste les lire attentivement avec une loupe…

Pour moi, ce qui me touche dans cette histoire de prime abord, c’est l’engagement de Ruth qui semble être envers sa belle-mère, mais plus nous regardons l’histoire de plus près, plus nous voyons que c’est envers le Dieu d’Israël.

Deuxièmement, c’est touchant de voir l’espoir pour un cœur souffrant et la bonté de notre Grand Dieu qui restaure ses enfants. Pas toujours au moment et comme nous le voudrions, mais selon sa souveraineté. Il faut rester attaché à Lui et à Sa volonté pour nous, comme nous le voyons clairement dans la vie de Ruth.

Je me questionne à savoir si dans les tourbillons de mes souffrances, j’ai la même loyauté que Ruth, moi qui connais le Dieu d’Israël. Moi qui ai la Parole pour le connaître très intimement ainsi que son Esprit qui m’habite! Et vous, que répondez-vous?

Voilà, à votre tour de partager.

Amitié fraternelle,

***N’oubliez pas que vous pouvez vous procurer le fichier en format PDF gratuit pour accompagner le livre ici.

Ann L Beaulieu

1 Page 95

 

 

51eAHsdLxIL._SX337_BO1,204,203,200_

 

Ruth: Loyalty and Love

This is a wonderful story of love and loyalty that we find among the pages of our Bible! This story is precious for many reasons. I love how, right in the first paragraph, MacArthur says this:Still it runs the full range of human emotions, from the most gut-wrenching kind of grief to the very height of glad-hearted triumph.”1

If you read it correctly, nothing in this story is easy! It is not a Cinderella story, but rather a story of sufferance accompanied by great loss that does finish in beauty because of God’s grace.

What does come out of Ruth’s life is that, it seems, for many years this woman has learned to observe in silence her stepmother’s family, which most probably has caused her to learn much about God and have confidence in Him, this among all the distress this family has been through. We see this because despite the fact that she was brought up in a pagan culture, she nonetheless became attached to YHWH. This demonstrates that the testimony of Naomi and her family had an impact on her life. Unlike us, Ruth had no clue how this story would end, because she had no Bible.

She walked by faith, love and loyalty before a God she hardly knew, slowly yet surely, through the impact and example of the life of her mother-in-law. She listened to her and followed her counsels because she knew that Naomi knew the God of Israel. Ruth had confidence in her and wanted to please and serve her. What a beautiful gesture of love!

We clearly see this when she obeys Naomi without hesitation when asked to go towards Boaz. This gesture was way out of bonds in that culture; it would equal a marriage proposal! Quite an audacious act.

Personally I find this biblical account to be one of my favorites in the Word of God. I am always so encouraged to read these four chapters. Who knows, maybe one day I will write a book on that subject! I think it’s filled with pearls and blessings that are hidden in every chapter. You just need to read them with great attention and a large magnifying glass…

What stands out mostly for me in this storyline is Ruth’s engagement right from the start towards her mother-in-law, but most of all, when you look at the storyline carefully, you see that it’s towards the God of Israel himself.

Secondly, it is encouraging to see the hope that one can find in sufferance, to see the blessings of our great God who restores his children. Not always like we would like it and when we desire it, but according to His sovereignty for us. Yet, as we fully see by Ruth’s life testimony, we need to stay attached to Him and His desires for us.

I ask myself: in the turmoil of my sufferance, do I have this loyalty towards God, like Ruth had towards YHWH?

Me, I have the Word of God and His Spirit living intimately in me!

What about you, what would you answer?

That’s it; it’s your time to share if you wish.

In sisterly love,

Ann L Beaulieu 

1Page 69

 

Rahab : une vie honteuse rachetée – Rahab: A Horrible Life Redeemed

Poster un commentaire

 

Couvert 12 femmes 9,16

Rahab : une vie honteuse rachetée

Il est intéressant de voir comment j’ai pu me reconnaître dans certains aspects de chacune des femmes que nous avons vues à ce jour. Et vous?

Je ne peux pas m’identifier littéralement à la vie de Rahab. Par contre, moi aussi, à un moment donné dans ma vie, Dieu a touché mon cœur et l’a disposé à croire en Lui! Car comme Rahab, mon cœur était aussi pécheur et avait le besoin d’être sauvé par YHWH.

J’ai tellement aimé voir comment John MacArthur met l’accent sur le fait que même si Rahab avait menti en disant que les espions israélites n’étaient pas chez elle, la question du texte biblique n’est pas là. Il y a eu bien des débats et des suggestions à ce propos pour en arriver à certaines conclusions. Par contre, le point crucial reste le même, elle a menti. Je le cite : « Je ne vois pas la nécessité de tenter de justifier le mensonge de Rahab. Était-ce nécessaire de mentir pour accomplir un grand bien? Certainement pas. »1

Ce que nous arrivons à comprendre est que Rahab est nouvelle dans sa foi et elle connaît à peine son Dieu, YHWH. Elle est, de ce fait, encore très influencée par la culture corrompue reliée à son entourage et son métier de prostituée. Peut-on s’attendre à plus d’une nouvelle croyante? Elle fonctionne encore sous son ancien mode de vie, sa vieille nature comme un pilote automatique, je crois.

MacArthur le dit bien :

« Elle est, et sera toujours un symbole vivant de l’effet transformateur de la foi salvatrice.

C’est là le message principal de la vie de Rahab ».2

Encore une fois, je retiens bien des leçons qui m’encouragent énormément de cette merveilleuse femme dans la Parole. La plus grande leçon sans contredit est que malgré une faible connaissance de notre Dieu, nous sommes toujours un outil qu’il peut utiliser pour Son royaume lorsqu’on le laisse nous guider. Elle en est la preuve malgré ses faibles connaissances de son Dieu. Rien n’est impossible à notre Grand Dieu!

Voilà, à votre tour de partager.

Amitié fraternelle,

Ann L Beaulieu

1Page 83 , 2 Page 89

 

 

51eAHsdLxIL._SX337_BO1,204,203,200_

 

Rahab: A Horrible Life Redeemed

It’s interesting to note that, since the beginning of our study of this book, I have been able to identify myself with every single woman that we have seen so far (up to a certain point). How about you?

Despite the fact that I cannot identify with Rahab’s immoral life style, I can certainly identify with the fact that I have been touched in my own life by the almighty God himself, and he has prepared my heart to believe in Him! Like Rahab, my heart was sinful and in great need of being saved by YHWH.

I love how John MacArthur places the emphasis on the fact that, even though Rahab did lie in saying that the Israelite spies were not in her home, the biblical question isn’t about her not telling the truth. Many debates and suggestions have been alleged about this passage, and we could come to our own conclusions. Yet, as it stands, she lied. I quote him: “I see no need to try to justify Rahab’s lie. Was it necessary for a greater good? Certainly not.” 1

What we finally come to understand is that Rahab is new in her faith and she hardly knows her God, YHWH. She is, on the other hand, still very much influenced by the corrupted culture that surrounds her, and she has been a prostitute all her life. Can we expect more from a person who has been under such influences all her life and becomes a believer because of what she has heard from Israel about God’s dealing with them? She responds in her old nature, as an automatic pilot would; it was a natural way of responding, I believe.

However, we do see that there is an action when she does refuse to act on automatic pilot. That gesture is recognized by her faith! She hides the spies and gives them a friendly welcome. This simple gesture put her life in danger, and she did not hesitate at all. Most of all, this admirable gesture serves to glorify God and to put the emphasis on the God of Israel!

By faith Rahab the prostitute did not perish with those who were disobedient, because she had given a friendly welcome to the spies.

Hebrews 11: 31

MacArthur says it well:

Rahab is a beautiful example of the transforming power of faith. Although she had few spiritual advantages of the truth, her heart was drawn to YHWH.” 2

Again, I am left with a wonderful lesson; the life of this woman in the Word of God greatly encourages me. Yet the biggest gift of all is that, despite our lack of knowledge of our Lord, He can and does use us for His kingdom and His glory, when we let Him drive our lives. She is proof that lack of knowledge is not an excuse when it comes to serving the Lord. Nothing is impossible to our God!

That’s it; it’s your time to share.

In sisterly love,

Ann L Beaulieu

1Page 59 , 2 Page 64