Centré sur Dieu! – Centered on God!

Ann L Beaulieu

Anne : un portrait de grâce féminine – Hannah: A Portrait of Feminine Grace

Poster un commentaire

Couvert 12 femmes 9,16

 

Anne : un portrait de grâce féminine

Il va sans dire que j’aime bien la signification du nom de Anne! Quoique je trouve, en ce qui me concerne, ce n’est pas parce qu’on porte le nom qu’on a toujours ce qui l’accompagne. Mais par la grâce de Dieu, il nous transforme. Je pense qu’Anne a dû aussi grandir dans sa vie de grâce au travers les difficultés de sa vie.

Ce chapitre était un peu plus long, il contient de très belles leçons à retenir, car Anne a vécu de grandes épreuves dans sa vie comme beaucoup d’entre nous.

Parmi tous ces beaux paragraphes, j’ai choisi de faire ressortir l’aspect qui m’a le plus touchée dans la vie de cette femme. C’est à dire, à quel point elle était une femme de prière engagée et consacrée à Dieu. Elle était fidèle même si elle n’avait pas encore obtenu ce que son cœur désirait! Malgré cela, elle persévérait et elle continuait à prier sans relâche. Elle allait au temple avec son mari qui faisait des sacrifices et elle demandait continuellement à YHWH son plus cher désir.

Comme il est écrit dans la Parole de Dieu, son mari était bigame. Il avait des enfants avec son autre épouse, Pennina. Elle était la rivale de Anne, car Anne était stérile et désirait avoir des enfants avec son mari Elkana, qu’elle aimait beaucoup d’ailleurs. Honnêtement, ceci est un portrait assez difficile à regarder, et encore plus à vivre. Mais par grâce, Anne persévère et continue à prier pour que Dieu lui accorde un enfant. Il est important de souligner que son désir d’avoir un enfant n’est pas pour satisfaire ses propres besoins, mais avant tout pour que son enfant (s) soit consacré au Seigneur. On s’entend qu’ici, on ne parle pas de consécration à la légère, l’enfant devra quitter le nid vers l’âge de trois ans ou trois ans et demi. Voilà pourquoi elle était capable de prier de cette façon.

Quoi? Tu pries intensément pour avoir un enfant et lorsque le Seigneur te répond, tu lui offres ton enfant en très bas âge… OUI! Fidèle à sa prière, elle tient son engagement envers son Dieu. Anne avait une relation intime avec YHWH et voilà pourquoi elle était capable de prier de cette façon.

Quelle fidélité! Son cœur de mère a certainement eu du chagrin. Elle a forcément visité son fils occasionnellement, mais elle a tenu avec persévérance l’engagement à sa prière et la grâce de Dieu l’a soutenue. Malgré tout ce qu’elle a pu vivre, nous voyons qu’elle connaissait son Dieu, elle l’aimait, et elle vivait la grâce de Dieu dans sa vie pour la transmettre autour d’elle. Par son beau témoignage, elle a légué un héritage à ses autres enfants qui ont suivi : son amour pour son Dieu et sa foi pour YHWH.

Puissions-nous être encouragés par le témoignage de Anne. Continuons dans nos requêtes de prières à persévérer, à ne pas nous relâcher, car Dieu est fidèle, il répond à celui qui vient à Lui avec foi.

Voilà, à votre tour de partager.

Amitié fraternelle,

Ann L Beaulieu

 

51eAHsdLxIL._SX337_BO1,204,203,200_

 

Hannah: A Portrait of Feminine Grace

It goes without saying that I love the meaning of the name of Hannah! Although I do believe that it is not because you bear that name that you necessarily have the attribute that accompanies it; at least that is my two cents worth about it. Yet, by God’s grace, He does transform us. I’m inclined to think that Hannah must have grown even more gracefully through her many difficulties in life.

This chapter was a bit longer than the other ones, with many different lessons that can be gleaned from it, since Hannah went through so many trials in her life. Many of us can identify with her.

In this chapter I have chosen to focus on the aspect that truly touched me the most about this woman’s life, which would be: seeing how she was a woman of prayer, engaged and consecrated to her God. She was faithful despite the fact that she didn’t have what her heart desired at the moment, when she desired it! Even amidst the adversity, she continued to pray without ceasing, went to the temple with her husband who made sacrifices, and she continually prayed YHWH for her heart’s desire.

As it is written in the Bible, her husband was a bigamist; his other wife’s name was Peninnah, and she had children. She was Hannah’s “rival”, since Hannah was sterile and desired to have children with her husband Elkanah whom she dearly loved. Honestly, this is a hard picture to look at and a hard life to live. Yet, with grace, Hannah perseveres and continues to pray that God will grant her with a child. She even goes so far as to say to the Lord that she will give her son back to Him if he should grant her this prayer. Let’s get this straight here: when Hannah talks about consecration, she isn’t thinking like we usually think, but it’s more like when he’s 3 or 31/2 years old, he is leaving home for good. Hannah desired a child not for herself and to satisfy her longings as a mother, but foremost so the child (or children) would be consecrated to the Lord. That is why Hannah was capable of praying that kind of prayer.

What! You pray intensely for a child and the Lord offers you one, and then you give him back to Him so young…YES!!! That is exactly what she prayed, and she kept her promise and engagement before her God. Hannah had an intimate relationship with YHWH and that is why she was capable of praying in such a manner.

What faithfulness that is! Certainly her mother’s heart had pangs of pain at moments; each year, she went up to see her son and maybe also at moments in-between, as some scholars say. One thing is for sure, she held on and kept her engagement in prayer by grace, and God sustained her. Despite all that Hannah went through in her life, we clearly see that she knew her God, that she loved Him and lived a life of grace to have a legacy to be transmitted to the next generation. She was a wonderful testimony, to her children that followed, by her love for her God and her faith in YHWH.

May we be encouraged by Hannah and continue to bring to God our prayer requests with perseverance, not relinquishing ourselves, because God is faithful to answer the one who faithfully calls on Him with faith.

That’s it; it’s your time to share if you wish.

In sisterly love,

Ann L Beaulieu

 

 

Sara : espérer contre toute espérance – Sarah: Hoping Against Hope

4 Commentaires

 

Couvert 12 femmes 9,16

 

Sara : espérer contre toute espérance

****Enfin, voici la deuxième partie, qui en principe devait être en ligne pour le 25 septembre 2015, mais qu’il ne m’a pas été possible de respecter à cause de circonstances incontournables dans ma vie!!! Je m’excuse et je vous remercie de tout cœur pour votre compréhension à cet égard. Je fais de mon mieux pour respecter les dates que je vous ai données, mais parfois la vie ne va pas toujours comme nous l’avions planifiée!!!

Au départ, je peux déjà vous dire que Sara et moi avons quelques petits points en commun! Je vais tout de même me réserver le droit d’avoir une petite gêne ici et ne pas révéler tous mes petits défauts, mais je peux imaginer que je ne suis pas la seule à s’identifier à Sara!?

Je n’ai pas aimé lire ces paroles de John MacArthur, mais cela m’a fait réfléchir :

« Mais en lisant le récit biblique de sa vie, il est impossible de ne pas remarquer qu’elle a parfois un mauvais comportement. Elle pique des crises, elle est manipulatrice, et elle sait même être méchante. »1

Par contre, j’ai aimé la façon dont il fait ressortir non seulement le bon côté, mais les deux côtés de cette femme. En fait, ce qu’il y a de bon en elle vient de la grâce de Dieu et de Son œuvre en elle. Ceci m’a beaucoup encouragée, car c’est la même chose pour nos vies à nous! Sans l’œuvre rédemptrice de notre Sauveur à la croix, il n’y a aucun espoir de changement véritable pour nos vies.

Comme nous, Sara avait de grandes forces accompagnées de grandes faiblesses. Cela à cause qu’elle était une femme pécheresse, ce que nous sommes aussi chères sœurs! Donc comme elle, notre cœur peut parfois nous induire en erreur.

Nous avons vu dans ce chapitre que Sara est passée à travers toutes sortes d’épreuves et que sa foi a faibli par moment. Mais à la fin de tout, Sara est citée dans la Parole comme une femme de foi.

« C’est par la foi que Sara elle-même, malgré son âge avancé,

fût rendue capable d’avoir une postérité,

parce qu’elle crut à la fidélité de celui qui avait fait la promesse. »

                                                                                        Hébreux 11 : 11

Comme c’est encourageant! C’est là que nous voyons que c’est vraiment à cause de Christ et de Son œuvre qu’elle a pu accomplir et réussir ce que Dieu lui demandait et non par ses propres forces. Car nous avons vu à plusieurs reprises que Sara tentait de prendre les choses en main et de gérer la situation, mais sans résultat. Sommes-nous différents de Sara à cet égard?

La promesse que Dieu avait faite à Abraham a fini par s’accomplir, mais pas au moment où elle s’y attendait. Plusieurs années se sont écoulées depuis que Dieu avait fait cette promesse à Abraham. Car elle a eu son enfant à l’âge de quatre-vingt-dix ans !!

Enfin, ce que je retiens le plus dans ce chapitre, c’est que je suis moi-même capable et parfois très vite pour agir comme Sara et prendre les choses en main. Quoique je n’aie pas une promesse officielle de la part de Dieu, j’ai sa Parole qui me guide et me garde chaque jour. Cela devrait être suffisant pour m’empêcher de douter, m’égarer et m’inquiéter lorsque tout semble s’écrouler autour de moi. Ma fondation doit rester seulement sur la Parole de Dieu et non sur les gens et leurs opinions! Parfois, je doute parce que je me préoccupe davantage de l’opinion de ceux qui m’entourent que sur ce que la Parole en dit. Suivre les voies de Dieu implique la Foi et un renoncement à soi-même et à notre bien-être!!! Ce n’est pas facile, enfin pour moi, mais c’est possible par Christ qui vit en MOI!

Voilà, à votre tour de partager.

Amitié fraternelle,

1Page 49

Ann L Beaulieu

 

51eAHsdLxIL._SX337_BO1,204,203,200_

 

Sarah: Hoping Against Hope

*****At last, here is the second blog which was supposed to be posted on my website the 25th of September 2015. Due to uncontrollable circumstances in my life, it was not possible!!! I am extremely sorry and do appreciate your understanding and comprehension towards this situation. I am doing my best to respect the dates that I have given to you; unfortunately life doesn’t always go as we have it planned out!

To begin with, I want to say that Sarah and I have quite a lot of things in common! Yet I will refrain myself from revealing all of my imperfections and stay somewhat shy with my flaws. Yet I can imagine that I am not alone to identify myself with Sarah?!

I didn’t like reading this quote from John MacArthur:

But reading the biblical account of her life, it is impossible not to notice that she sometimes behaved badly. She could throw fits and tantrums. She knew how to be manipulative. And she was even known to get mean.” 1

I did however like reading how he revealed to us both sides of this woman, and not only her good side. In fact, what is good about her comes from the grace of God and His work in her. This is what encouraged me greatly because it’s the same thing in our lives: without the redeeming work of our Savior at the cross, there is no hope of real change in our own lives.

Like us, Sarah had great strengths and great weaknesses. That was because she was a sinner like we are also, dear sisters! So, like her, at times our hearts are inclined to error.

We also saw in this chapter that Sarah went through many difficulties, hardships of life, and that her faith grew weak at times. Yet in the end, Sarah was cited in the Bible as a woman of faith.

By faith Sarah herself also received strength to conceive seed, and she bore a child when she was past the age, because she judged Him faithful who had promised.

Hebrews 11:11

This is so encouraging! This is where we see that it was really because of Christ and his work in her that she was able to accomplish and do all of what God had demanded of her, and it did not depend on her own strength. Despite the fact that we did see at certain times Sarah try to take things into her own hands and control certain events and situations. Aren’t we like Sarah in certain situations in our lives?

The promise that God made to Abraham is accomplished in her life, but not at the time expected. What I mean is: ninety years old to have a baby sort of seems late! Many years went by before God accomplished his promise made to Abraham.

What I retain most from this chapter is that I am as quick and capable as Sarah to act and take control of things in my own personal life. Despite the fact that I don’t have a personal promise from God, I do however have the promises of the whole Bible to guide and keep me every day. That in itself should be enough to keep me from doubting, wondering, and worrying about my own life, when things seem to be crumbling around me. My foundation should be on the Word of God and not on the people around me. Nor should it be on their opinions about me or the situation! Sometimes I doubt because I am too preoccupied with their opinion rather than what the Word says. Following God implies faith, and a relinquishment of oneself and of pleasing yourself!!! It’s not easy, at least not for me. But it is possible, with Christ who lives in ME!

That’s it; it’s your time to share.

Sisterly love,

Ann L Beaulieu

 

1Page 27

L’automne arrive avec tous ses ajustements! – Fall is arriving, along with all its adjustments!

Poster un commentaire

L’automne arrive avec tous ses ajustements!

L’arrivée de l’automne se fait sentir déjà soit par la rentrée scolaire si vous avez de jeunes enfants ou bien simplement par la température qui change doucement vers un temps plus frisquet. Quoi qu’il en soit, nous sommes très occupés. Nous vaquons à des occupations qui sont probablement centrées sur les gens autour de nous plutôt que de prendre soin de nous et de notre santé spirituelle. Pourtant prendre soin de sa santé spirituelle doit être prioritaire!

J’ai reçu récemment de la part de la maison d’édition Impact le livre de John MacArthur — « Douze femmes extraordinaires » pour en faire une critique littéraire. Cette fois-ci, j’ai toutefois à cœur de faire quelque chose de plus sympathique avec vous mes lectrices. Quelque chose de nouveau. Je vous propose ceci:

Couvert 12 femmes 9,16

  • De vous procurer le livre ici (le plus tôt possible) pour en faire la lecture. Vous avez l’horaire en format PDF pour que vous puissiez l’avoir à l’avance pour suivre, pour mieux le connaître et pour l’imprimer.  Horaire PDF
  • Aux 10 jours environ, sur mon blogue, je vais mettre un résumé de ce qui m’a été le plus bénéfique spirituellement dans la lecture du chapitre et la façon dont je vais l’appliquer dans ma vie au quotidien.
  • De votre côté, si vous le désirez, vous pourriez partager avec moi et les autres lectrices ce qui vous a touchée, encouragée et ce que vous avez appris ou aimé. Aussi simple que ça!
  • Le but n’est pas de faire de gros débats à savoir si nous sommes toutes d’accord l’une avec l’autre, mais d’avoir un respect, une grâce et un amour dans l’esprit de partager l’une avec l’autre sur ce que nous allons apprendre ensemble sur la vie de ces femmes de la Parole de Dieu.
  • Il est fort possible que vous preniez du retard à l’occasion. Ce n’est pas un problème! Dans un tel cas, vous n’avez qu’à passer au chapitre suivant et continuer. N’abandonnez pas ou ne vous empêchez pas de continuer pour cela.
  • Cette lecture servira à nous faire prendre du temps dans la Parole de Dieu et à étudier 12 femmes de la Bible, ce qui sans aucun doute nous aidera dans notre croissance spirituelle.

Je crois que c’est une très bonne façon de bien commencer l’automne!

Je vous laisse sur cette citation de MacArthur en espérant vous lire en septembre mes chères sœurs.

« Je souhaite qu’en lisant ce livre vos partagerez leur foi, imiterez leur fidélité et apprendrez à aimer le Sauveur qui, en œuvrant dans leurs vies, a fait d’elles des femmes vraiment extraordinaires. Par sa grâce merveilleuse, votre vie aussi peut être extraordinaire ».

Ann L Beaulieu

 

 

Fall is arriving, along with all its adjustments!

The arrival of fall is already sensed, either because your kids are back in school or simply by the cool weather that is slowly starting to settle in, and we are all very busy. We find ourselves doing many things centered on others, mostly those around us that we are taking care of, sometimes at the risk of neglecting our own spiritual life, though we know that it should be our priority!

I recently received, from the publishing house Impact, the book from John MacArthur – «Twelve Extraordinary Women » to do a book review. Yet, this time I had a desire to do something different with you that would be more friendly and enjoyable for you my readers; something new. So here is my proposal:

51eAHsdLxIL._SX337_BO1,204,203,200_

  • You purchase the book (as soon as possible) to read it. You can buy it here. There is a schedule in PDF format that you can download to follow along, so you know the dates in advance and print it.   Schedule PDF
  • About every 10 days, on my blog, I will put up a brief resume of what has been more beneficial to me spiritually concerning the specific chapter we’ve read and how I plan to apply it in my daily living.
  • On your side, if you so desire, you can also share along with me and the other readers what has touched and encouraged you, and what you liked. As simple as that!
  • The point is not to have big debates concerning our agreement or disagreement with one another, but to have respect, grace and a spirit of love while sharing with one another on what we are learning together on the lives of these women from the Word of God.
  • It is more than possible that you might fall behind. It is not a problem! If such was the case, just move on to the next chapter and continue on with us. Don’t let this stop you or make you abandon just because you lost track of a couple of chapters.
  • The reading of this book will serve to study in the Word of God about 12 women of the Bible. Which is, without a doubt, something that will help us grow spiritually.

I believe that it’s a very good way to start fall!

I leave you with this citation of MacArthur in hopes of reading your comments in September, dear sisters.

My prayer for you is that as you read this book you will share their faith, imitate their faithfulness, and learn to love the Savior whose work in their lives made them truly extraordinary. Your life can be extraordinary, too, by His wonderful grace.”

Ann L Beaulieu

The company we keep – Book Review / Critique littéraire

Poster un commentaire

The company we keep

Book review

The company we keep

By Jonathan Holmes

All of us have our own ideas about what is friendship or what it should be. Yet if you read this short book of less than 115 pages, you’ll be surprised and hopefully encouraged about the turnaround the author takes concerning the company we keep. Author Jonathan Holmes graciously defines for us what is biblical friendship and gives us a new perspective on our relationships. I whole-heartedly engaged in this book while reading it because I believe that this is the essence of true friendship: real relations that truly make a difference and leave an imprint in our pagan world!

Holmes starts by defining biblical friendship and explaining to us the goal in having such relationships. He lays his foundation on the fact that God the Father was himself in relation with the Son and the Spirit (the trinity). He goes on to explain, our friendships have the power to be Missional! By this he means that we display the glory of God and tell the good story of Jesus Christ.

Of course not all our relationships will be like this, nor can we force upon other Christians this kind of unity and engagement. This is something that takes time and commitment from both parties along with the same desire and understanding of true friendship. It will demand, of those engaged in this venue, time and investment. As we all know, every time we desire to serve the Lord the enemy is there to discourage or destroy. It won’t be any different here!

This is a short book, like I previously said; yet it is packed with insightful information, based on the Word of God. The author has a wonderful enlightening way of helping us see his biblical point of view on friendship and relationships. I greatly appreciated this book and recommend it to all those who desire to grow deeper in their understanding of how they can be better friends.

Ann L Beaulieu

I have received a free copy by CruciformPress. However I am under no obligation to write a positive review. These are entirely my own personal opinions and thoughts expressed according to my own discernment.

 

Critique littéraire

The company we keep

By Jonathan Holmes

Nous avons tous notre propre idée de ce que c’est l’amitié ou sur ce que ça devrait être. Pourtant, si vous lisez ce petit bouquin de moins de 115 pages, j’espère que vous serez encouragées et surprises de voir la tournure que l’auteur prend sur la compagnie que nous gardons. L’auteur Jonathan Holmes nous définit avec grâce l’amitié biblique et nous donne une nouvelle perspective sur nos relations. J’ai lu ce livre avec un cœur complètement engagé puisque je crois que ce qui est écrit est l’essence même de l’amitié. Les vraies relations qui font vraiment une différence et qui laissent une empreinte dans notre monde pécheur!

Holmes commence en nous définissant ce qu’est une amitié biblique et le résultat que cela donne d’avoir de telles relations. Il base sa fondation sur le fait que Dieu le Père était lui-même en relation avec Jésus et l’Esprit (la Trinité). Il continue en expliquant que nous avons même le pouvoir d’en faire une Mission! Par ceci, il veut dire que nous pouvons glorifier Dieu et raconter l’histoire de l’Évangile.

Évidemment, nos relations ne peuvent pas être toutes de ce genre. Nous ne pouvons pas forcer un chrétien à vivre ce type de relations, car cela demande de l’engagement et de l’unité. Ça prend une entente entre les deux qui désirent s’engager mutuellement et une bonne compréhension de l’amitié biblique. Cela demandera des deux parties du temps et de l’investissement. Comme nous le savons tous, lorsqu’on veut servir notre Dieu, le tentateur est toujours là pour décourager et détruire. Donc, cela ne sera pas différent dans ce volet!

Comme il est dit au préalable, ce livre est court, par contre il est rempli d’informations pertinentes, basées sur la Bible. L’auteur a une belle et unique façon de nous livrer son point de vue biblique sur les relations et l’amitié. J’ai bien apprécié ce livre et je le recommande à tous ceux qui désirent grandir spirituellement dans leurs relations d’amitié.

Ann L Beaulieu

J’ai reçu ce livre gratuitement de CruciformPress.  Par contre, cela ne m’impose aucune obligation. Je suis libre d’écrire favorablement ou pas, en donnant mon opinion personnelle, selon mon discernement.

 

 


Poster un commentaire

Expecting with Hope – Book Review – Critique littéraire

Book Review

Expecting

Expecting with Hope

By Teske Drake

I need to clarify that, even though I am reading this book, I am most assuredly not expecting!!! I’m a grandmother and I am completely in another season of my life. Yet, I wanted to read this book for many reasons. At times I have helped women who have experienced the loss of a child and I expect it might happen again. So I wanted to learn from someone who knew what it was first hand, having been through it personally. I have not lost a child, but I don’t think this disqualifies one to be compassionate and helpful to another’s need.

Teske Drake is most definitely a woman of faith, courage and compassion. She has been through the loss of not one child but three! As she says, she is the mom of 5 children: three who are already with the Lord and two who are living with her. She clearly says it’s hard, there are days when the miscarriage, the emotions and all the pain are still very real. But there is hope because, like she so well underlines, God’s Word is still real and very relevant despite the circumstances of our lives.

I was particularly touched by how she takes the time to underline the different perspective one might have after a miscarriage and then being pregnant again. This is not something you would think of when you’ve never had a miscarriage before. This might not come to one’s mind if one has not been through that experience, but fear as she says, is your most likely acquainted companion. On the other hand one who never had a miscarriage will be filled with joy and excitement! Yet once again Drake gently brings us to look to Christ to be fearless in Him because of all he has accomplished for us at the cross.

You can see all through her book that this is a woman who has suffered and has been scared deeply by much pain from deep loss. Yet beyond that, what stands out strongly and boldly is how God has been her strength in and through it all. He has built her up through these hardships. She has leaned on her Redeemer and built her life on His promises to enable her to be useful to others. And she is!

This book is a great tool to help women who find themselves pregnant after going through a miscarriage and are facing fears of losing their child once again. She helps you by using the Word of God as the foundation, plus inspiring true stories, including hers, to have hope in God, and faith that He knows you and loves you.

I especially love that she doesn’t allure to the fact that God promises to make everything “right” or “fix all” but that God is our peace, our refuge, our sustainer and He is in control of everything no matter what it looks or feels like for now. Drake constantly takes us back to many of God’s promises from the Word. She uses Scripture a lot to encourage women, which is fundamental because, as we know, when discouragement or sorrow attains us it is easy to believe lies. Only the truth of the Word can set us free!

Here are a couple of examples she uses:

The promise of His presence, Deuteronomy 31.6

The promise of His Strength, Philippians 4.13

The promise of His Hope, Hebrews 10.23

The promise of His Joy, Romans 15.13

I found this book to be very useful and encouraging. Granted if I was the one grieving after a miscarriage I surely would have found it harder to read. Still her style is very gentle, compassionate and extremely heartfelt. You can sense that this woman has lived what she is writing about. She’s left the scent of her wounds all over the pages of this book! It’s a book filled with a mother’s love for her loved ones… 3 she can’t wait to see in heaven.

Ann L Beaulieu

I have received a free copy by Kregel Publications. However I am under no obligation to write a positive review. These are entirely my own personal opinions and thoughts expressed according to my own discernment.

 Critique littéraire

Expecting with Hope

By Teske Drake

Au départ, je dois clarifier que je suis complètement dans une autre saison de ma vie, je suis une grand-maman!!! Pourtant, j’avais le désir de lire ce livre pour bien des raisons. Parfois, j’aide des femmes de mon entourage qui ont fait des fausses couches et j’imagine que j’aurai à le faire encore. Donc, je voulais apprendre d’une personne qui a vécu la situation personnellement. Je n’ai jamais connue la perte d’un enfant de cette façon. Je ne crois pas pour autant que cela disqualifie quelqu’un à être utile pour aider.

Teske Drake est indéniablement une femme de foi, de courage et de compassion. Elle est passée, non seulement, à travers une fausse couche, mais de trois! Comme elle le dit elle-même, elle est la mère de cinq enfants. Trois sont déjà avec le Seigneur et deux vivent ici avec eux. Elle exprime clairement qu’il y a des jours où c’est plutôt difficile; elle revit les fausses couches, les émotions qui s’y rattachent et toute la douleur est encore très réelle. Mais il y’a de l’espoir parce que comme elle le souligne très bien, la Parole de Dieu est encore très vraie et pertinente en dépit des circonstances dans nos vies.

J’ai particulièrement aimé la façon dont elle fait ressortir la perception différente de la femme qui tombe enceinte après une fausse couche et celle qui n’a jamais connu de fausse couche. Celle-ci est habituellement remplie de joie et d’excitation! Mais pour celle qui l’a vécu, la peur comme elle dit, sera possiblement votre compagnon fidèle. Ici encore, Drake nous amène doucement à regarder à Christ pour faire face à notre crainte à cause de tout ce qu’Il a accompli à la croix.

Vous pouvez voir à travers tout le livre que cette femme a souffert et qu’elle a été gravement blessée par de grandes tristesses. Pourtant, au-delà de cela, ce qui ressort, c’est qu’elle crie fort et avec audace. Dieu lui a donné la force pour passer à travers ses épreuves. Il l’a reconstruite durant ces temps difficiles. Elle a appris à dépendre de Lui, son Rédempteur, et elle a construit sa vie sur Ses promesses pour être utile pour d’autres. Et elle l’est!

Ce livre est un outil formidable pour aider les femmes qui se retrouvent enceintes après avoir perdu un enfant et qui ont la crainte de perdre leur petit bébé encore une fois. Elle encourage à travers son histoire, d’autres partages, utiliser la Parole de Dieu comme fondation, et de mettre notre espérance en Dieu car Il nous connaît et nous aime.

J’ai surtout aimé qu’elle ne fasse aucune allusion à ce que Dieu promet d’« arranger » ou de « Guérir » tout, mais que Dieu soit notre paix, notre refuge, celui qui nous garde et qu’Il soit en contrôle de tout malgré les apparences du moment. Drake nous ramène constamment aux promesses de la Parole. Elle utilise beaucoup les Écritures pour encourager les femmes, ce qui est fondamental puisque lorsqu’on est découragé ou que la peine nous atteint il est plutôt facile de croire les mensonges. Seulement la vérité de la Parole peut nous donner la liberté!

Voici quelques exemples qu’elle utilise :

La promesse de Sa présence, Deutéronome 31.6

La promesse de Sa force, Philippiens 4. 13

La promesse de Son espérance, Hébreux 10.23

La promesse de Sa joie, Romains 15.13

J’ai trouvé ce livre très encourageant. Évidemment, je ne suis pas en train de vivre le deuil d’avoir perdu un enfant. Peut-être qu’à ce moment-là j’aurais trouvé le livre un peu plus difficile à lire. Pourtant, son style d’écriture est très gentil, compatissant et extrêmement sincère. On peut voir que cette femme a vécu ce qu’elle écrit. Elle laisse son odeur de blessure sur chaque page! C’est un livre rempli de l’amour d’une maman pour ses trésors… trois enfants qu’elle a hâte de voir au ciel.

 Ann L Beaulieu

J’ai reçu ce livre gratuitement de Kregel Publications.  Par contre, cela ne m’impose aucune obligation. Je suis libre d’écrire favorablement ou pas, en donnant mon opinion personnelle, selon mon discernement.