Centré sur Dieu!

Ann L Beaulieu, Blogueuse, auteure et conférencière. Déterminée, expressive, colorée et persévérante dans la foi à cause de Dieu!


1 commentaire

Il sera bientôt disponible! – It will be available soon!

 

Il sera bientôt disponible!

Il se fait très tard alors que j’écris ce blogue, et la fatigue s’empare de moi de plus en plus. En fait, pour être franche, je suis presque rendue dans la phase de l’épuisement. Mais je ne lâche pas parce que je sais qu’on achève notre travail. De plus, je suis convaincue que le Seigneur a une œuvre à accomplir dans ce projet auquel nous travaillons durement. Je le sais parce que j’en vis les impacts directs.

Il y a plus d’un an de cela, je voyais dans ma tête quelque chose d’unique et de très précis que je voulais réaliser comme livre. Il n’y a rien de mystique ici, seulement le fait que je suis visuelle et qu’il m’arrive souvent de visualiser mes projets finis. Une caractéristique d’artiste parmi d’autres, je présume.

Depuis des semaines, moi et deux autres personnes travaillons très fort pour arriver à temps pour la sortie de ce livre, et nous avons bien hâte de vous le présenter.

Ce n’est pas mon premier livre mais, comme je l’ai dit à plusieurs reprises, celui-ci n’est pas du tout comme les autres. Toutefois, une chose en particulier est toujours pareille : les combats spirituels.

Chaque fois que j’écris, je le fais avec foi et pour la gloire de mon Dieu, peu importe le sujet. Donc, pour celui-ci ce fut la même chose et les combats furent encore plus difficiles.

Pouquoi? Pour plusieurs raisons. Peut-être entre autres parce que je suis allée au-delà de mes limites physiques. J’ai été très malade à plusieurs reprises durant l’écriture et la production de ce livre, mais j’ai tenu bon par la grâce de Dieu pour finir la course. Et bien sûr, la fatigue immense mêlée à la douleur extrême ne m’a pas aidée à me concentrer et à faire ce qui a dû être fait dans les délais prescrits.

J’ai passé des heures dans la prière, avec les larmes d’un cœur brisé, le pardon, la confession et, pour finir, l’humilité de voir que Dieu était là pour m’amener à continuer à grandir encore une fois dans Sa Sainteté et pour sa gloire.

C’est toujours à la croix qu’il veut m’amener, pour grandir et m’appuyer sur Lui et non sur mes propres forces. En dehors de mon Sauveur, je n’ai pas la force d’accomplir ce qu’il attend de moi. Dieu dit que c’est dans ma faiblesse que je suis forte, et je le réalise de plus en plus au quotidien.

Je suis toujours surprise de voir comment Dieu s’y prend pour m’enseigner à dépendre de Lui, et ce n’est jamais sans souffrance! Malgré cela je le loue, en vous écrivant, d’avoir vécu ces moments pénibles, car j’ai été grandement fortifiée dans ma foi, dans ma vie spirituelle et dans ma vie de prière. J’ai vu un Dieu vivant intervenir là où une femme était parfois dépassée par les événements.

Dieu est toujours fidèle, et dans notre faiblesse se il révèle sa gloire qui se manifeste à travers notre fidélité.

Amitiés fraternelles

Ann L Beaulieu

 

read18

It will be available soon!

It’s getting very late as I’m writing this blog, and fatigue has taken over me more and more. Actually, to be quite frank, at this moment I would say I am almost at the point of exhaustion! Yet, I’m not quitting because we have almost finished our work. Beyond that, I’m convinced that the Lord has work to accomplish in this project that we are working on so hard. I know this because I’m already experiencing some of the consequences.

More than a year ago, I could already imagine in my mind this book and how it would be with every little detail. Nothing mystical here, only the fact that I am a visual artistic person and I guess this is one among many other characteristic traits I have.

For many weeks now, me and two other persons have been working extremely hard on this book so that we could attain our deadline. We are glad that we will finally be able to offer you this book soon.

As I’ve previously written, this is not my first book, but it is not like any other book I have written before; so, it will come as a surprise for many. One thing is the same, though: there are spiritual combats.

Every single book I wrote, I did with faith and for the glory of my God, no matter what the subject; for this one, it was the same thing and the struggles were even more difficult.

Why? Well, for many reasons. Starting with the fact that I went way beyond my physical capacities. I was extremely sick many days during the writing and conception of this book. But I hung in there because of the grace of God, and I finished the run. And of course, the extreme fatigue mixed in with the chronic illness didn’t help me to concentrate and do what I needed to do in the delay that was before me.

I spent hours in prayer, with tears of a broken heart, for forgiveness, confession and humility before God, that brought me to the cross to keep me growing once again in His holiness for His glory.

It is always at His cross that I find comfort, and that is the only place I grow and where I can lean on Him and not on my own capacities. Outside of my Savior’s arms, I have no strength to accomplish anything He wants from me. God says it is in my weakness that I am strong, and I am realizing this more and more with every day that passes by.

I am always surprised to see how God intervenes to teach me to depend on Him, and it is never without sufferance! Despite that, I praise Him by writing this, because I have grown and I have been fortified in my faith, in my spiritual life and in my prayer life. I saw a living God intervene in the life of a woman at certain moments when she was overcome with everything surrounding her.

God is always faithful, and in our weakness he shows us His glory that manifests itself in our loyalty to Him.

In sisterly love,

Ann L Beaulieu

 

Publicités

Anne : un portrait de grâce féminine – Hannah: A Portrait of Feminine Grace

Poster un commentaire

Couvert 12 femmes 9,16

 

Anne : un portrait de grâce féminine

Il va sans dire que j’aime bien la signification du nom de Anne! Quoique je trouve, en ce qui me concerne, ce n’est pas parce qu’on porte le nom qu’on a toujours ce qui l’accompagne. Mais par la grâce de Dieu, il nous transforme. Je pense qu’Anne a dû aussi grandir dans sa vie de grâce au travers les difficultés de sa vie.

Ce chapitre était un peu plus long, il contient de très belles leçons à retenir, car Anne a vécu de grandes épreuves dans sa vie comme beaucoup d’entre nous.

Parmi tous ces beaux paragraphes, j’ai choisi de faire ressortir l’aspect qui m’a le plus touchée dans la vie de cette femme. C’est à dire, à quel point elle était une femme de prière engagée et consacrée à Dieu. Elle était fidèle même si elle n’avait pas encore obtenu ce que son cœur désirait! Malgré cela, elle persévérait et elle continuait à prier sans relâche. Elle allait au temple avec son mari qui faisait des sacrifices et elle demandait continuellement à YHWH son plus cher désir.

Comme il est écrit dans la Parole de Dieu, son mari était bigame. Il avait des enfants avec son autre épouse, Pennina. Elle était la rivale de Anne, car Anne était stérile et désirait avoir des enfants avec son mari Elkana, qu’elle aimait beaucoup d’ailleurs. Honnêtement, ceci est un portrait assez difficile à regarder, et encore plus à vivre. Mais par grâce, Anne persévère et continue à prier pour que Dieu lui accorde un enfant. Il est important de souligner que son désir d’avoir un enfant n’est pas pour satisfaire ses propres besoins, mais avant tout pour que son enfant (s) soit consacré au Seigneur. On s’entend qu’ici, on ne parle pas de consécration à la légère, l’enfant devra quitter le nid vers l’âge de trois ans ou trois ans et demi. Voilà pourquoi elle était capable de prier de cette façon.

Quoi? Tu pries intensément pour avoir un enfant et lorsque le Seigneur te répond, tu lui offres ton enfant en très bas âge… OUI! Fidèle à sa prière, elle tient son engagement envers son Dieu. Anne avait une relation intime avec YHWH et voilà pourquoi elle était capable de prier de cette façon.

Quelle fidélité! Son cœur de mère a certainement eu du chagrin. Elle a forcément visité son fils occasionnellement, mais elle a tenu avec persévérance l’engagement à sa prière et la grâce de Dieu l’a soutenue. Malgré tout ce qu’elle a pu vivre, nous voyons qu’elle connaissait son Dieu, elle l’aimait, et elle vivait la grâce de Dieu dans sa vie pour la transmettre autour d’elle. Par son beau témoignage, elle a légué un héritage à ses autres enfants qui ont suivi : son amour pour son Dieu et sa foi pour YHWH.

Puissions-nous être encouragés par le témoignage de Anne. Continuons dans nos requêtes de prières à persévérer, à ne pas nous relâcher, car Dieu est fidèle, il répond à celui qui vient à Lui avec foi.

Voilà, à votre tour de partager.

Amitié fraternelle,

Ann L Beaulieu

 

51eAHsdLxIL._SX337_BO1,204,203,200_

 

Hannah: A Portrait of Feminine Grace

It goes without saying that I love the meaning of the name of Hannah! Although I do believe that it is not because you bear that name that you necessarily have the attribute that accompanies it; at least that is my two cents worth about it. Yet, by God’s grace, He does transform us. I’m inclined to think that Hannah must have grown even more gracefully through her many difficulties in life.

This chapter was a bit longer than the other ones, with many different lessons that can be gleaned from it, since Hannah went through so many trials in her life. Many of us can identify with her.

In this chapter I have chosen to focus on the aspect that truly touched me the most about this woman’s life, which would be: seeing how she was a woman of prayer, engaged and consecrated to her God. She was faithful despite the fact that she didn’t have what her heart desired at the moment, when she desired it! Even amidst the adversity, she continued to pray without ceasing, went to the temple with her husband who made sacrifices, and she continually prayed YHWH for her heart’s desire.

As it is written in the Bible, her husband was a bigamist; his other wife’s name was Peninnah, and she had children. She was Hannah’s “rival”, since Hannah was sterile and desired to have children with her husband Elkanah whom she dearly loved. Honestly, this is a hard picture to look at and a hard life to live. Yet, with grace, Hannah perseveres and continues to pray that God will grant her with a child. She even goes so far as to say to the Lord that she will give her son back to Him if he should grant her this prayer. Let’s get this straight here: when Hannah talks about consecration, she isn’t thinking like we usually think, but it’s more like when he’s 3 or 31/2 years old, he is leaving home for good. Hannah desired a child not for herself and to satisfy her longings as a mother, but foremost so the child (or children) would be consecrated to the Lord. That is why Hannah was capable of praying that kind of prayer.

What! You pray intensely for a child and the Lord offers you one, and then you give him back to Him so young…YES!!! That is exactly what she prayed, and she kept her promise and engagement before her God. Hannah had an intimate relationship with YHWH and that is why she was capable of praying in such a manner.

What faithfulness that is! Certainly her mother’s heart had pangs of pain at moments; each year, she went up to see her son and maybe also at moments in-between, as some scholars say. One thing is for sure, she held on and kept her engagement in prayer by grace, and God sustained her. Despite all that Hannah went through in her life, we clearly see that she knew her God, that she loved Him and lived a life of grace to have a legacy to be transmitted to the next generation. She was a wonderful testimony, to her children that followed, by her love for her God and her faith in YHWH.

May we be encouraged by Hannah and continue to bring to God our prayer requests with perseverance, not relinquishing ourselves, because God is faithful to answer the one who faithfully calls on Him with faith.

That’s it; it’s your time to share if you wish.

In sisterly love,

Ann L Beaulieu