Centré sur Dieu!

Ann L Beaulieu, Blogueuse, auteure et conférencière. Déterminée, expressive, colorée et persévérante dans la foi à cause de Dieu!


2 Commentaires

Un moment émouvant – A Stirring Moment

 

 

WC_PromotionalSlide_1

Un moment émouvant

J’ai réfléchi longuement pour savoir si je devais écrire ce blogue ou non; j’avoue qu’il y a encore de l’incertitude qui sommeille en moi. Je ne sais pas trop pourquoi… peut-être est-ce dû à mon éducation.

Je vous explique : en hiver 2015-2016 j’ai envoyé les 3 livres que j’ai écrits à « The Word Guild », pour participer à un concours. Ils venaient d’ouvrir un volet français, et puisque c’était la première année, il nous était possible de leur faire parvenir plus d’un livre. J’ai donc inscrit mes trois livres, sachant bien qu’ils se feraient peut-être compétition l’un et l’autre. Mais bon, j’ai pris le risque!

Les mois ont passé et je devais attendre jusqu’au mois de juin, le 24 plus précisément, pour savoir qui gagnerait dans ma catégorie.

Vers le mois de mai 2016, j’ai reçu un courriel d’un responsable de Word Guild me faisant savoir que deux de mes livres avaient été retenus et étaient en nomination sur ce qu’on appelle le « Short List ». ( 2016 Word Awards Shortlist Announced)

WOW!!! Je ressens excitation, émerveillement, reconnaissance et en même temps un sentiment d’être estomaquée. Une nomination aurait été vraiment quelque chose de grandiose pour moi, mais deux dépassait de loin tout ce que j’aurais pu m’imaginer.

En fait, je suis plus que franche avec vous quand je vous dis que je ne m’attendais à rien, sinon à la grâce de Dieu dans cette situation. De plus, avec tout ce que mon mari et moi vivons depuis quelques mois, je n’y pensais même plus.

Je me souviens que quand j’avais soumis ces livres à ce concours, j’avais vraiment donné toutes mes attentes ainsi que mes déceptions à Dieu. De toute façon, je crois que pour tous les gens qui ont soumis leurs livres, comme pour moi, nous sommes déjà gagnants. Même si nous n’avions pas le prix #1, nous sommes allés jusqu’au bout de notre réalité en ayant écrit notre livre par la grâce et la puissance de Dieu. C’est ce qui est le plus important et qui fait de nous tous des gagnants.

Donc, le 24 juin 2016 je serai avec mon fils a Toronto, au Gala du Word Guild pour savoir qui sera le récipiendaire de ce prix dans la catégorie dont mes deux livres font partie, c’est-à-dire « Vie Chrétienne ».

Je me réjouis de voir que je me suis rendue jusqu’ici et je remercie le Seigneur, ma maison d’édition et vous! C’est déjà un grand accomplissement pour moi, alors j’ai déjà gagné même si je ne gagne pas!

Merci, à vous tous qui avez participé d’une façon ou d’une autre, soit en priant pour moi, en vous procurant mes livres ou en lisant ce blogue. Vous faites partie de cette victoire dans ma vie. Merci!

Amitié fraternelle,

Ann L Beaulieu

A Stirring Moment

 

I thought long and hard before deciding if I should write this blog or not. To be honest, I’m still having uncertain thoughts lurking inside of me. I don’t know why… maybe it’s the way I was brought up.

Let me explain. In winter 2015-2016,  I sent in the three books that I wrote to participate in a contest in the French section of The Word Guild. They had just opened up a new section for the French authors, and since it was the first year, you were permitted to send in more than one book. So I took advantage of the situation knowing that I might be competing against myself somehow. A challenge I took!

Months passed and I was to wait till June, actually, the 24th, to know whom the winner would be in my category.

Around the month of May I received an email from someone responsible of the Word Guild, letting me know that two of my books had been retained and were nominated on the “Short List”.  (Word Awards Shortlist Announced)

WOW!!! I was excited, grateful, amazed, yet at the same time I was “flabbergasted”. One book would really be something to marvel about, but two was spectacular and far surpassed anything I could even imagine.

In fact, I am really honest with you when I tell you that I wasn’t expecting anything, in this situation, other than grace from God. Considering all my husband and I were going through these last months, frankly I wasn’t even thinking about it.

I remember that when I entered my books in this contest, I had really given to God all my desires and deceptions. Anyways, I believe that all those who entered this contest, like I did, are already winners. Even if we don’t get the #1 prize, we worked to reach our goal and wrote our book by the grace of God and with the help of his Spirit. That, for me, makes us all winners.

Therefore, on June 24th 2016, my son and I will be attending the Word Guild Gala to find out who is the finale recipient of this award for the category in which my two books are in, « Vie Chrétienne ».

I’m rejoicing in advance just knowing how far God has brought me, and I want to thank the Lord, my publishers, and you! It is a big accomplishment for me. So in a sense I feel that I have already won despite the fact that I haven’t won anything so far!

Thank you to all of you who have participated in my journey, either by your prayers, buying my books or reading my blog. You are part of this victory in my life.

In sisterly love,

Ann L Beaulieu

 

Publicités

C’est Noël! – It’s Christmas!

Que vous célébriez ce Noël en vous rappelant que sans Sa venue sur cette terre, nous n’aurions aucune raison de célébrer, car le « véritable » cadeau c’est JÉSUS-CHRIST!

En son amour,

Ann L Beaulieu

ChristmasMoodBoard

May you celebrate Christmas remembering that without his coming on earth we would have no reason to celebrate, because the “real” gift is JESUS CHRIST!

In his love,

Ann L Beaulieu

Anne : un portrait de grâce féminine – Hannah: A Portrait of Feminine Grace

Poster un commentaire

Couvert 12 femmes 9,16

 

Anne : un portrait de grâce féminine

Il va sans dire que j’aime bien la signification du nom de Anne! Quoique je trouve, en ce qui me concerne, ce n’est pas parce qu’on porte le nom qu’on a toujours ce qui l’accompagne. Mais par la grâce de Dieu, il nous transforme. Je pense qu’Anne a dû aussi grandir dans sa vie de grâce au travers les difficultés de sa vie.

Ce chapitre était un peu plus long, il contient de très belles leçons à retenir, car Anne a vécu de grandes épreuves dans sa vie comme beaucoup d’entre nous.

Parmi tous ces beaux paragraphes, j’ai choisi de faire ressortir l’aspect qui m’a le plus touchée dans la vie de cette femme. C’est à dire, à quel point elle était une femme de prière engagée et consacrée à Dieu. Elle était fidèle même si elle n’avait pas encore obtenu ce que son cœur désirait! Malgré cela, elle persévérait et elle continuait à prier sans relâche. Elle allait au temple avec son mari qui faisait des sacrifices et elle demandait continuellement à YHWH son plus cher désir.

Comme il est écrit dans la Parole de Dieu, son mari était bigame. Il avait des enfants avec son autre épouse, Pennina. Elle était la rivale de Anne, car Anne était stérile et désirait avoir des enfants avec son mari Elkana, qu’elle aimait beaucoup d’ailleurs. Honnêtement, ceci est un portrait assez difficile à regarder, et encore plus à vivre. Mais par grâce, Anne persévère et continue à prier pour que Dieu lui accorde un enfant. Il est important de souligner que son désir d’avoir un enfant n’est pas pour satisfaire ses propres besoins, mais avant tout pour que son enfant (s) soit consacré au Seigneur. On s’entend qu’ici, on ne parle pas de consécration à la légère, l’enfant devra quitter le nid vers l’âge de trois ans ou trois ans et demi. Voilà pourquoi elle était capable de prier de cette façon.

Quoi? Tu pries intensément pour avoir un enfant et lorsque le Seigneur te répond, tu lui offres ton enfant en très bas âge… OUI! Fidèle à sa prière, elle tient son engagement envers son Dieu. Anne avait une relation intime avec YHWH et voilà pourquoi elle était capable de prier de cette façon.

Quelle fidélité! Son cœur de mère a certainement eu du chagrin. Elle a forcément visité son fils occasionnellement, mais elle a tenu avec persévérance l’engagement à sa prière et la grâce de Dieu l’a soutenue. Malgré tout ce qu’elle a pu vivre, nous voyons qu’elle connaissait son Dieu, elle l’aimait, et elle vivait la grâce de Dieu dans sa vie pour la transmettre autour d’elle. Par son beau témoignage, elle a légué un héritage à ses autres enfants qui ont suivi : son amour pour son Dieu et sa foi pour YHWH.

Puissions-nous être encouragés par le témoignage de Anne. Continuons dans nos requêtes de prières à persévérer, à ne pas nous relâcher, car Dieu est fidèle, il répond à celui qui vient à Lui avec foi.

Voilà, à votre tour de partager.

Amitié fraternelle,

Ann L Beaulieu

 

51eAHsdLxIL._SX337_BO1,204,203,200_

 

Hannah: A Portrait of Feminine Grace

It goes without saying that I love the meaning of the name of Hannah! Although I do believe that it is not because you bear that name that you necessarily have the attribute that accompanies it; at least that is my two cents worth about it. Yet, by God’s grace, He does transform us. I’m inclined to think that Hannah must have grown even more gracefully through her many difficulties in life.

This chapter was a bit longer than the other ones, with many different lessons that can be gleaned from it, since Hannah went through so many trials in her life. Many of us can identify with her.

In this chapter I have chosen to focus on the aspect that truly touched me the most about this woman’s life, which would be: seeing how she was a woman of prayer, engaged and consecrated to her God. She was faithful despite the fact that she didn’t have what her heart desired at the moment, when she desired it! Even amidst the adversity, she continued to pray without ceasing, went to the temple with her husband who made sacrifices, and she continually prayed YHWH for her heart’s desire.

As it is written in the Bible, her husband was a bigamist; his other wife’s name was Peninnah, and she had children. She was Hannah’s “rival”, since Hannah was sterile and desired to have children with her husband Elkanah whom she dearly loved. Honestly, this is a hard picture to look at and a hard life to live. Yet, with grace, Hannah perseveres and continues to pray that God will grant her with a child. She even goes so far as to say to the Lord that she will give her son back to Him if he should grant her this prayer. Let’s get this straight here: when Hannah talks about consecration, she isn’t thinking like we usually think, but it’s more like when he’s 3 or 31/2 years old, he is leaving home for good. Hannah desired a child not for herself and to satisfy her longings as a mother, but foremost so the child (or children) would be consecrated to the Lord. That is why Hannah was capable of praying that kind of prayer.

What! You pray intensely for a child and the Lord offers you one, and then you give him back to Him so young…YES!!! That is exactly what she prayed, and she kept her promise and engagement before her God. Hannah had an intimate relationship with YHWH and that is why she was capable of praying in such a manner.

What faithfulness that is! Certainly her mother’s heart had pangs of pain at moments; each year, she went up to see her son and maybe also at moments in-between, as some scholars say. One thing is for sure, she held on and kept her engagement in prayer by grace, and God sustained her. Despite all that Hannah went through in her life, we clearly see that she knew her God, that she loved Him and lived a life of grace to have a legacy to be transmitted to the next generation. She was a wonderful testimony, to her children that followed, by her love for her God and her faith in YHWH.

May we be encouraged by Hannah and continue to bring to God our prayer requests with perseverance, not relinquishing ourselves, because God is faithful to answer the one who faithfully calls on Him with faith.

That’s it; it’s your time to share if you wish.

In sisterly love,

Ann L Beaulieu