Centré sur Dieu!

Ann L Beaulieu, Blogueuse, auteure et conférencière. Déterminée, expressive, colorée et persévérante dans la foi à cause de Dieu!

Mon mot de l’année {Croître} – My word of the year {Growth}

4 Commentaires

 

Croitre

Mon mot de l’année {Croître}

J’aimerais premièrement vous remercier pour votre patience envers moi concernant mon manque de régularité sur le blogue. L’année 2015 en a été une dure, et la nouvelle année ne s’annonce pas meilleure. Pour être honnête avec vous, elle semble déjà pire. Par contre, mon mari et moi regardons à Dieu et à sa Parole pour trouver notre réconfort dans ces moments perturbants. Notre mauvaise santé et nos problèmes ne disparaitront pas magiquement, mais Dieu nous soutient et nos frères et sœurs dans la foi prient pour nous fidèlement; nous sommes très bénis de cela.

L’année dernière, mon mot était {Mot}, et comme vous le savez je n’ai pas pu écrire beaucoup. J’ai par contre été très éprouvée à ce sujet et j’ai appris beaucoup à contrôler mes mots et pensées, à cause de mes souffrances sans doute. Dans les derniers mois de l’année 2015, je savais déjà mon nouveau mot pour l’année 2016; je savais que ce serait le mot {Croître}.

Je crois que c’est à cause de toute ma souffrance et tout ce que nous vivions. J’ai réalisé que si je voulais être en mesure de survivre à ces épreuves qui nous arrivaient une après l’autre, je devais inévitablement rester attachée à Dieu, et {Croître} spirituellement dans sa Parole pour le connaître mieux et davantage.

C’est une chose de croire que Dieu est Souverain et qu’Il est au contrôle de nos vies, mais dans les difficultés comme nous le somme en ce moment, il est très facile de désirer prendre le contrôle de nos vies. Du moins pour moi! J’ai donc besoin d’apprendre à laisser Dieu me guider et Lui faire entièrement confiance dans ma vie lorsque je trouve que tout est viré à l’envers, bousculé et chamboulé.

Celles-ci ne sont pas des interruptions de la part de Dieu à cause d’un manque de contrôle. Tout est connu de Lui et Il est parfaitement en contrôle, et toujours Souverain dans ma vie, sur tout ce qui m’arrive ainsi que pour mon époux.

J’imagine que le sentiment d’être en contrôle me donne une fausse illusion de confort ou un sentiment de bien-être, ce qui est un mensonge en soi. Alors, voilà pourquoi malgré que je connaisse bien la vérité que Dieu est souverain, je réalise aussi que ma théologie a besoin d’être fondée plus solidement dans Sa Parole. Je peux mieux connaître mon Sauveur seulement en étudiant sa Parole et en passant du temps dans sa sainte présence.

C’est ce qui m’aidera spirituellement à {Croître} pour connaître mieux Dieu, arrêtant ainsi de désirer contrôler les événements de ma vie, et laissant l’Esprit me guider par la foi, sachant que tout ce qui m’arrive passe par la main aimante et puissante de Dieu avant même que ça touche ma vie. Ma foi grandira puisque je mettrai ma confiance en Lui de plus en plus. Sa gloire resplendira dans ma vie, car je m’abandonnerai à son Esprit pour qu’il puisse faire son œuvre en moi par sa puissance. Cette œuvre, que je ne vois pas et souvent ne comprends pas, vient d’un Dieu qui a une vision parfaite. La mienne ne l’est pas! Voilà comment je dois {Croître}!

Mon espoir est que je mature dans ma vie spirituelle et que je sois remplie de gratitude, peu importent les résultats, puisque je vais {Croître} dans la grâce et la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.

Mais croissez dans la grâce et dans la connaissance de notre Sauveur Jésus-Christ. À lui soit la gloire, maintenant et pour l’éternité! Amen.   2 Pierre 3 : 18

Dans Son amour,

Ann L Beaulieu

 

Growth

 

My word of the year {Growth}

First of all, I really want to thank you for being so patient, with me not writing on the blog for so long. 2015 was a rough year and the New Year isn’t looking any better. To be honest, for now it’s even worst. Yet as my husband and I look to God and his Word, we are finding peace and comfort in troubled waters. Our health problems are not gone, nor will they be resolved magically; but God sustains us and our sisters and brothers in the faith are praying faithfully for us. We are blessed to have them.

Last year, my word was {Word} and, as you know, I wasn’t able to write very much. I was extremely tested and I learned a lot about controlling my words and thoughts through my suffering. During the last months of the year 2015, I already knew what my word for the year 2016 would be: I knew it would be {Growth}.

I think it was because of all my suffering and what we were going through. I realized then that if I was going to be capable of surviving through troubled waters and stay attached to God, then I would have to {Grow} spiritually in the Word of God, and know Him better.

It’s one thing to know that God is Sovereign and in control over our lives but when you’re going through hardships as we are currently, it is very easy to start wanting to take control of your life. At least for me! I have to learn to let God lead me, and trust in Him completely in ALL circumstances, even the ones that interrupt my life completely and turn it upside down. Those are not interruptions due to a loss of control on His part. All this is known to Him and He is still Sovereign in my life and in everything that is happening to me.

I guess the false impression of being in charge gives me an illusion of comfort, or a sentiment of safety, which is an absolute lie. So this is why, even though I know that God is Sovereign, I realized that my theology needed to be grounded deeper in His Word. I can know my Savior better by studying the Bible and spending more time in His holy presence.

This alone will help me in my spiritual {Growth}, to know God better and stop desiring to control my life, and just let his Spirit lead me in my walk in faith. Knowing that everything that happens to me goes through His loving hands before it even touches my life, my faith will grow, as I trust Him more. His glory will shine in my life as I leave Him to do the work that is unseen to my eyes, that I don’t understand most of the time because His vision is perfect, mine is not!

Hopefully, all this will produce spiritual maturity and gratefulness, no matter what the outcome, because I will {Grow} in grace and in knowledge of my Lord and Savior Jesus Christ.

But grow in the grace and knowledge of our Lord and Savior Jesus Christ. To him be the glory now and to the day of eternity. Amen.          2 Peter 3:18

In His love,

Ann L Beaulieu

 

 

 

Publicités

Anne : un portrait de grâce féminine – Hannah: A Portrait of Feminine Grace

Poster un commentaire

Couvert 12 femmes 9,16

 

Anne : un portrait de grâce féminine

Il va sans dire que j’aime bien la signification du nom de Anne! Quoique je trouve, en ce qui me concerne, ce n’est pas parce qu’on porte le nom qu’on a toujours ce qui l’accompagne. Mais par la grâce de Dieu, il nous transforme. Je pense qu’Anne a dû aussi grandir dans sa vie de grâce au travers les difficultés de sa vie.

Ce chapitre était un peu plus long, il contient de très belles leçons à retenir, car Anne a vécu de grandes épreuves dans sa vie comme beaucoup d’entre nous.

Parmi tous ces beaux paragraphes, j’ai choisi de faire ressortir l’aspect qui m’a le plus touchée dans la vie de cette femme. C’est à dire, à quel point elle était une femme de prière engagée et consacrée à Dieu. Elle était fidèle même si elle n’avait pas encore obtenu ce que son cœur désirait! Malgré cela, elle persévérait et elle continuait à prier sans relâche. Elle allait au temple avec son mari qui faisait des sacrifices et elle demandait continuellement à YHWH son plus cher désir.

Comme il est écrit dans la Parole de Dieu, son mari était bigame. Il avait des enfants avec son autre épouse, Pennina. Elle était la rivale de Anne, car Anne était stérile et désirait avoir des enfants avec son mari Elkana, qu’elle aimait beaucoup d’ailleurs. Honnêtement, ceci est un portrait assez difficile à regarder, et encore plus à vivre. Mais par grâce, Anne persévère et continue à prier pour que Dieu lui accorde un enfant. Il est important de souligner que son désir d’avoir un enfant n’est pas pour satisfaire ses propres besoins, mais avant tout pour que son enfant (s) soit consacré au Seigneur. On s’entend qu’ici, on ne parle pas de consécration à la légère, l’enfant devra quitter le nid vers l’âge de trois ans ou trois ans et demi. Voilà pourquoi elle était capable de prier de cette façon.

Quoi? Tu pries intensément pour avoir un enfant et lorsque le Seigneur te répond, tu lui offres ton enfant en très bas âge… OUI! Fidèle à sa prière, elle tient son engagement envers son Dieu. Anne avait une relation intime avec YHWH et voilà pourquoi elle était capable de prier de cette façon.

Quelle fidélité! Son cœur de mère a certainement eu du chagrin. Elle a forcément visité son fils occasionnellement, mais elle a tenu avec persévérance l’engagement à sa prière et la grâce de Dieu l’a soutenue. Malgré tout ce qu’elle a pu vivre, nous voyons qu’elle connaissait son Dieu, elle l’aimait, et elle vivait la grâce de Dieu dans sa vie pour la transmettre autour d’elle. Par son beau témoignage, elle a légué un héritage à ses autres enfants qui ont suivi : son amour pour son Dieu et sa foi pour YHWH.

Puissions-nous être encouragés par le témoignage de Anne. Continuons dans nos requêtes de prières à persévérer, à ne pas nous relâcher, car Dieu est fidèle, il répond à celui qui vient à Lui avec foi.

Voilà, à votre tour de partager.

Amitié fraternelle,

Ann L Beaulieu

 

51eAHsdLxIL._SX337_BO1,204,203,200_

 

Hannah: A Portrait of Feminine Grace

It goes without saying that I love the meaning of the name of Hannah! Although I do believe that it is not because you bear that name that you necessarily have the attribute that accompanies it; at least that is my two cents worth about it. Yet, by God’s grace, He does transform us. I’m inclined to think that Hannah must have grown even more gracefully through her many difficulties in life.

This chapter was a bit longer than the other ones, with many different lessons that can be gleaned from it, since Hannah went through so many trials in her life. Many of us can identify with her.

In this chapter I have chosen to focus on the aspect that truly touched me the most about this woman’s life, which would be: seeing how she was a woman of prayer, engaged and consecrated to her God. She was faithful despite the fact that she didn’t have what her heart desired at the moment, when she desired it! Even amidst the adversity, she continued to pray without ceasing, went to the temple with her husband who made sacrifices, and she continually prayed YHWH for her heart’s desire.

As it is written in the Bible, her husband was a bigamist; his other wife’s name was Peninnah, and she had children. She was Hannah’s “rival”, since Hannah was sterile and desired to have children with her husband Elkanah whom she dearly loved. Honestly, this is a hard picture to look at and a hard life to live. Yet, with grace, Hannah perseveres and continues to pray that God will grant her with a child. She even goes so far as to say to the Lord that she will give her son back to Him if he should grant her this prayer. Let’s get this straight here: when Hannah talks about consecration, she isn’t thinking like we usually think, but it’s more like when he’s 3 or 31/2 years old, he is leaving home for good. Hannah desired a child not for herself and to satisfy her longings as a mother, but foremost so the child (or children) would be consecrated to the Lord. That is why Hannah was capable of praying that kind of prayer.

What! You pray intensely for a child and the Lord offers you one, and then you give him back to Him so young…YES!!! That is exactly what she prayed, and she kept her promise and engagement before her God. Hannah had an intimate relationship with YHWH and that is why she was capable of praying in such a manner.

What faithfulness that is! Certainly her mother’s heart had pangs of pain at moments; each year, she went up to see her son and maybe also at moments in-between, as some scholars say. One thing is for sure, she held on and kept her engagement in prayer by grace, and God sustained her. Despite all that Hannah went through in her life, we clearly see that she knew her God, that she loved Him and lived a life of grace to have a legacy to be transmitted to the next generation. She was a wonderful testimony, to her children that followed, by her love for her God and her faith in YHWH.

May we be encouraged by Hannah and continue to bring to God our prayer requests with perseverance, not relinquishing ourselves, because God is faithful to answer the one who faithfully calls on Him with faith.

That’s it; it’s your time to share if you wish.

In sisterly love,

Ann L Beaulieu

 

 

Sara : espérer contre toute espérance – Sarah: Hoping Against Hope

4 Commentaires

 

Couvert 12 femmes 9,16

 

Sara : espérer contre toute espérance

****Enfin, voici la deuxième partie, qui en principe devait être en ligne pour le 25 septembre 2015, mais qu’il ne m’a pas été possible de respecter à cause de circonstances incontournables dans ma vie!!! Je m’excuse et je vous remercie de tout cœur pour votre compréhension à cet égard. Je fais de mon mieux pour respecter les dates que je vous ai données, mais parfois la vie ne va pas toujours comme nous l’avions planifiée!!!

Au départ, je peux déjà vous dire que Sara et moi avons quelques petits points en commun! Je vais tout de même me réserver le droit d’avoir une petite gêne ici et ne pas révéler tous mes petits défauts, mais je peux imaginer que je ne suis pas la seule à s’identifier à Sara!?

Je n’ai pas aimé lire ces paroles de John MacArthur, mais cela m’a fait réfléchir :

« Mais en lisant le récit biblique de sa vie, il est impossible de ne pas remarquer qu’elle a parfois un mauvais comportement. Elle pique des crises, elle est manipulatrice, et elle sait même être méchante. »1

Par contre, j’ai aimé la façon dont il fait ressortir non seulement le bon côté, mais les deux côtés de cette femme. En fait, ce qu’il y a de bon en elle vient de la grâce de Dieu et de Son œuvre en elle. Ceci m’a beaucoup encouragée, car c’est la même chose pour nos vies à nous! Sans l’œuvre rédemptrice de notre Sauveur à la croix, il n’y a aucun espoir de changement véritable pour nos vies.

Comme nous, Sara avait de grandes forces accompagnées de grandes faiblesses. Cela à cause qu’elle était une femme pécheresse, ce que nous sommes aussi chères sœurs! Donc comme elle, notre cœur peut parfois nous induire en erreur.

Nous avons vu dans ce chapitre que Sara est passée à travers toutes sortes d’épreuves et que sa foi a faibli par moment. Mais à la fin de tout, Sara est citée dans la Parole comme une femme de foi.

« C’est par la foi que Sara elle-même, malgré son âge avancé,

fût rendue capable d’avoir une postérité,

parce qu’elle crut à la fidélité de celui qui avait fait la promesse. »

                                                                                        Hébreux 11 : 11

Comme c’est encourageant! C’est là que nous voyons que c’est vraiment à cause de Christ et de Son œuvre qu’elle a pu accomplir et réussir ce que Dieu lui demandait et non par ses propres forces. Car nous avons vu à plusieurs reprises que Sara tentait de prendre les choses en main et de gérer la situation, mais sans résultat. Sommes-nous différents de Sara à cet égard?

La promesse que Dieu avait faite à Abraham a fini par s’accomplir, mais pas au moment où elle s’y attendait. Plusieurs années se sont écoulées depuis que Dieu avait fait cette promesse à Abraham. Car elle a eu son enfant à l’âge de quatre-vingt-dix ans !!

Enfin, ce que je retiens le plus dans ce chapitre, c’est que je suis moi-même capable et parfois très vite pour agir comme Sara et prendre les choses en main. Quoique je n’aie pas une promesse officielle de la part de Dieu, j’ai sa Parole qui me guide et me garde chaque jour. Cela devrait être suffisant pour m’empêcher de douter, m’égarer et m’inquiéter lorsque tout semble s’écrouler autour de moi. Ma fondation doit rester seulement sur la Parole de Dieu et non sur les gens et leurs opinions! Parfois, je doute parce que je me préoccupe davantage de l’opinion de ceux qui m’entourent que sur ce que la Parole en dit. Suivre les voies de Dieu implique la Foi et un renoncement à soi-même et à notre bien-être!!! Ce n’est pas facile, enfin pour moi, mais c’est possible par Christ qui vit en MOI!

Voilà, à votre tour de partager.

Amitié fraternelle,

1Page 49

Ann L Beaulieu

 

51eAHsdLxIL._SX337_BO1,204,203,200_

 

Sarah: Hoping Against Hope

*****At last, here is the second blog which was supposed to be posted on my website the 25th of September 2015. Due to uncontrollable circumstances in my life, it was not possible!!! I am extremely sorry and do appreciate your understanding and comprehension towards this situation. I am doing my best to respect the dates that I have given to you; unfortunately life doesn’t always go as we have it planned out!

To begin with, I want to say that Sarah and I have quite a lot of things in common! Yet I will refrain myself from revealing all of my imperfections and stay somewhat shy with my flaws. Yet I can imagine that I am not alone to identify myself with Sarah?!

I didn’t like reading this quote from John MacArthur:

But reading the biblical account of her life, it is impossible not to notice that she sometimes behaved badly. She could throw fits and tantrums. She knew how to be manipulative. And she was even known to get mean.” 1

I did however like reading how he revealed to us both sides of this woman, and not only her good side. In fact, what is good about her comes from the grace of God and His work in her. This is what encouraged me greatly because it’s the same thing in our lives: without the redeeming work of our Savior at the cross, there is no hope of real change in our own lives.

Like us, Sarah had great strengths and great weaknesses. That was because she was a sinner like we are also, dear sisters! So, like her, at times our hearts are inclined to error.

We also saw in this chapter that Sarah went through many difficulties, hardships of life, and that her faith grew weak at times. Yet in the end, Sarah was cited in the Bible as a woman of faith.

By faith Sarah herself also received strength to conceive seed, and she bore a child when she was past the age, because she judged Him faithful who had promised.

Hebrews 11:11

This is so encouraging! This is where we see that it was really because of Christ and his work in her that she was able to accomplish and do all of what God had demanded of her, and it did not depend on her own strength. Despite the fact that we did see at certain times Sarah try to take things into her own hands and control certain events and situations. Aren’t we like Sarah in certain situations in our lives?

The promise that God made to Abraham is accomplished in her life, but not at the time expected. What I mean is: ninety years old to have a baby sort of seems late! Many years went by before God accomplished his promise made to Abraham.

What I retain most from this chapter is that I am as quick and capable as Sarah to act and take control of things in my own personal life. Despite the fact that I don’t have a personal promise from God, I do however have the promises of the whole Bible to guide and keep me every day. That in itself should be enough to keep me from doubting, wondering, and worrying about my own life, when things seem to be crumbling around me. My foundation should be on the Word of God and not on the people around me. Nor should it be on their opinions about me or the situation! Sometimes I doubt because I am too preoccupied with their opinion rather than what the Word says. Following God implies faith, and a relinquishment of oneself and of pleasing yourself!!! It’s not easy, at least not for me. But it is possible, with Christ who lives in ME!

That’s it; it’s your time to share.

Sisterly love,

Ann L Beaulieu

 

1Page 27