Centré sur Dieu!

Ann L Beaulieu, Blogueuse, auteure et conférencière. Déterminée, expressive, colorée et persévérante dans la foi à cause de Dieu!

Guiltless Living Book Review – Revue de Livre

1 commentaire

 

 

Unknown

 

 

Guiltless Living

By

Ginger Hubbard

 

Lets say that white lacy gloves are not something that Ginger Hubbard wears while writing nor does it describe her writing style! Yet, this does not disqualifier her in any way. In fact it might just add credibility being as our culture is so open to our somewhat “make me feel good” Christianity lifestyles. Her words are straightforward and to the point. They speak right at the heart of the problem when talking about sin.

If you think that you’ll be reading a book fluffed up with sugar coated icing to make it easier to swallow the truth, you’ll be disappointed. I loved it! I mean how else do you want it? Yeah, I know, unfortunately some seem to want the truths of the Word and the realities of our sinful hearts diluted for whatever reason. I guess it makes it easier? But the Word of God is many times piercing and harsh to read.

Ginger writes with candor, authenticity, with great clarity while revealing her true sinful nature to us straightforward. Therefore placing her in a position to be criticized publicly for her unbiased honesty. I admire this from an author, what audacity! You clearly see from the start that she takes no pride in rendering herself like this but dose it for the sole purpose of helping others so that they can identify and relate in some way. She offers her stories and struggles with sin for Gods glory. Attaching biblical passages and stories to help us get an even clearer idea of the whole perspective of the sin at hand. I loved how she manages to blend her life examples applying them to biblical truths in passages that are all familiar to most of us.

Her humor in a sense helps us to identify to her, making it easier to bring us into a position of comfort and being thus capable of even admitting we also might have the same sinful problem and wickedness in our hearts… just maybe!

Her examples are plain simple everyday things, yet they hit home because that’s exactly where we are most vulnerable to sin many times. The little things, those we think don’t matter too much or those we neglected to pray for. Hubbard just brings them out into the open and plainly says what many of us think but never dare say! This does take courage to expose your self and be vulnerable to critiques from readers for reasons that only they know… and she’s had then.

It’s a book that will not leave you indifference towards sin. It will bring conviction from the Holy Spirit because lets face it, we all sin and that’s whey we’re in need of a Savior. What was most encouraging was to be reminded of the grace of God in and despite the fact that we will sin till the day we die. Even though the subject is convicting and you come face to face with certain realities through examples, verses from the Bible and the Spirit working while you read, you’re also encouraged greatly by the victory found in Christ.

Frankly I found this author to be quite encouraging. Loved her deep love for the truth of the Word and how she brings it so alive. Always enjoy discovering new authors, and this one is a keeper!

Ann L Beaulieu

*I have received a free copy of Guiltless Living by Shepherd Press. However I am under no obligation to write a positive review. These are entirely my own personal opinions and thoughts expressed according to my own discernment.

 

Revue de Livre 

Disons que mettre des gants blancs en dentelle n’est pas le style d’écriture de Ginger Hubbard. Pourtant, cela ne la disqualifie d’aucune façon, au contraire, cela ajoute à sa crédibilité. D’autant plus que c’est nécessaire pour notre culture tellement ouverte à « Je dois me sentir bien dans la vie chrétienne ». Ses mots sont francs et vont droit au but. Elle va directement au coeur du problème lorsqu’on parle du péché.

Si vous pensez lire un livre qui est couvert de glaçage sucré pour ainsi faire en sorte qu’il soit plus facile à avaler la vérité, vous serez déçu. J’ai bien aimé! Comment dire, y a t’il une autre façon de désirer? Oui, je sais, malheureusement, il y a des gens qui désirent que la vérité de la Parole et le péché dans nos vies soient dilués pour je ne sais quelle raison. Je suppose qu’on s’imagine que cela rendra les choses plus faciles. Mais la Parole de Dieu est bien des fois perçante et dure à lire.

Ginger écrit avec une grande franchise, authenticité et clarté tout en nous révélant sa nature pécheresse de façon très directe. Par le fait même la place dans une position d’être critiquée publiquement pour son honnêteté impartiale. J’admire cela chez un auteur, quelle audace! Nous pouvons voir dès le début que ce n’est pas une question d’orgueil. Elle se livre de cette façon pour que les gens puissent s’identifier à elle dans ses luttes et ses histoires contre le péché. Elle s’offre pour la gloire de Dieu. En y attachant des passages bibliques et des histoires pour nous aider à avoir une meilleure idée et une bonne perspective du péché dont elle nous parle. J’ai bien aimé la manière dont elle fait s’entremêler les exemples de sa vie avec certains passages de la Bible qui nous sont à peu près tous familiers.

Dans un sens, son humour nous aide à nous identifier à elle, faisant en sorte qu’il nous est plus facile d’être confortable (moins défensif) et de nous amener à être plus disposés à admettre que nous aussi avons peut-être ce même problème dans nos cœurs… peut-être!

Ses exemples du quotidien sont simples. Elle tombe dans la mire, car c’est là que la majorité du temps nous sommes plus vulnérables de pécher; des petites choses, celles dont nous ne pensons plus ou négligeons d’apporter dans la prière. Hubbard les apporte à la lumière simplement et dit ce que la majorité d’entre nous n’oserait jamais dire en réalité! Ceci prend énormément de courage pour s’exposer de cette façon et ainsi se rendre vulnérable à la critique des lecteurs/lectrices pour des raisons que seuls eux connaissent… et elle en a reçu.

C’est un livre qui ne vous laissera pas indifférent face aux péchés. Il vous apportera une conviction de l’Esprit-Saint puisque, admettons-le, nous sommes tous pêcheurs, c’est pourquoi nous avons besoin d’un Sauveur.

Ce qui a été des plus encourageant pour moi c’est d’être rappelé de la grâce de Dieu et cela en dépit du fait que nous pécherons jusqu’au jour de notre mort. Malgré que le sujet est de source culpabilisante et qu’on vient face à face avec certaines réalités à travers des exemples de la Bible ainsi que l’œuvre de l’Esprit, nous sommes grandement encouragés par la victoire qu’on trouve en Christ.

J’ai trouvé cet auteur d’un grand encouragement. J’ai aimé son amour pour la vérité de la Parole et la manière dont elle la fait prendre vie. J’aime découvrir de nouveaux auteurs, et celle-ci, je la conserve dans mes favorites!

Ann L Beaulieu

Malheureusement, ce livre est tout nouveau sur le marché anglophone donc, il n’est pas encore disponible en français. Désolée!

J’ai reçu ce livre gratuitement de Shepherd Press. Par contre, cela ne m’impose aucune obligation. Je suis libre d’écrire favorablement ou pas, en donnant mon opinion personnelle, selon mon discernement.

 

Faire du ménage cérébral! Cerebral cleaning up!

3 Commentaires

 

 

Ann B.Photojpg

 

Dernièrement, j’ai dû prendre un temps spécial à part avec mon Dieu pour régler des choses dans ma vie, mon cœur et ma tête. Il y avait, disons certains éléments qui n’allaient pas. J’avais besoin de faire un genre de ménage dans mon cerveau! Oui, je suis comme ça lorsque je n’arrive plus à me comprendre ou comprendre mes réactions… ouf! À ce moment-là, je reconnais les signes vitaux dans ma vie qui sont en carences spirituelles. Je me suis donc mise dans la prière à chercher auprès de mon Dieu ce qui n’allait pas dans ma vie… Il ne m’a pas fallu prier trop longtemps avant que Dieu me réponde!

J’ai vite compris le pourquoi de tout ce dilemme dans mon être et le besoin urgent de faire du ménage dans mon cerveau. La repentance étant de mise, il va sans dire. Les résultats de mon éloignement, non pas de Dieu, mais de mes priorités se sont fait sentir immédiatement dans ma vie. C’est fou comme on peut servir Dieu, et en même temps nous éloigner du fait de prendre du temps personnel avec LUI! Oui, vous avez bien lu. Et j’ajouterai que c’est très subtil et facile. Car nous étudions pour préparer des choses pour enseigner, pour encourager ou pour servir. Et dans mon cas, j’ajouterais pour l’écriture. Mais cela n’est pas la même chose que lorsqu’on le fait pour soi-même. Toutes ces choses sont bonnes et utiles, mais elles ne doivent en aucun cas remplacer mon temps avec Dieu.

Mon {MOT} pour l’année était et est encore {consécration}. Il semble que je l’avais mis de côté ce beau {mot}… hum! Dieu a ramené ce mot à mon esprit pour parler à mon cœur et ainsi me convaincre de péché. Cela a visé droit au but.

Aussitôt que je me suis repentie et confessée au Seigneur, j’ai reçu la paix. Plus de fardeaux sur mes épaules qui m’écrasaient comme auparavant. Quelle joie de me retrouver libre pour servir, pour aimer mon Dieu et par grâce lui {consacrer} ma vie davantage!

Par contre, je dois vous confesser que dans ce temps avec mon Dieu j’ai eu un petit épisode de dialogue personnel avec moi-même. Oui, oui je fais ça aussi!!! Je sais, je suis comme ça. Hé hé hé. Voilà, je suis tombée dans le dilemme en me cherchant des excuses… Bla-bla-bla! Du genre ce n’est pas de ma faute et en fait j’étudie en même temps… Etc. Et après avoir été convaincue de péché, je me suis laissé prendre aux pièges d’avoir de la difficulté à me pardonner.

Hein… quoi??? Là, j’ai vraiment dû lutter pour ramener mes pensées captives à ce que la Parole de Dieu nous dit dans Philippiens 4-8 :

«Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louanges, soit l’objet de vos pensées  

La Bible ne nous enseigne pas que nous devons apprendre à nous pardonner, ceci est ce qu’on appelle de l’humanisme. Mais comme beaucoup d’entre vous, j’ai adhéré à ce genre de pensée sans même m’en rendre compte. Voyez-vous, si Dieu m’a pardonné, pourquoi devrais-je me pardonner? J’ai à accepter le pardon de Dieu avec grâce, Il a tout accompli pour moi. Ce que j’ai besoin de comprendre encore une fois, c’est la réalité de l’œuvre de la croix… oui encore une fois même dans cette situation, j’ai voulu tourner vers moi en quelque sorte la situation. C’est très subtil, me direz-vous, mais c’est tout de même cela qui se produit. Je tourne les regards sur moi au lieu de regarder à ce que Christ m’offre. Son pardon gratuit par grâce.

Malgré le fait que je n’ai pas été à la hauteur de ce que je m’étais fixé moi-même, ce fut une belle leçon de consécration que j’espère ne pas oublier.

Suis-je surprise de ne pas être à la hauteur? Non! Voilà la nécessité d’un Sauveur!

Suis-je contente d’avoir Jésus-Christ comme Sauveur pour me pardonner? OH oui!

Amen, et merci Seigneur

Ann L Beaulieu

 

Photo Ann Beaulieu

Lately I had to take some special time apart with God to deal with certain  issues  in my life, my heart and my head. Lets say that certain things weren’t going well. I needed to do some cleaning-up in my mind (brain).  Yes, I’m like that when I can’t understand myself anymore or understand my own reactions… awe! In those moments I can very well identify the vital signs in my life that are spiritually deficient.  I therefore placed myself under prayer to search before God what was going on in my life that was wrong… I need not pray long before God answered!

I understood quite rapidly why this entire dilemma in my being, and the urgent need to do a clean up in my cerebral. Repentance was needed, that goes without saying. The results of my straying away, not from God, but from my priorities where being felt right away in my life. Its crazy how we can serve God, and, at the same time stray away from taking our personal time with Him! Yes, you read right. And I would add that it is very subtle and easy. We study to prepare things to teach, to encourage or serve. And in my case I would add, writing. Yet that is not the same thing as taking personal time with the Lord. All these things are good and helpful, but they must never replace our quiet and personal time with God.

My {word} for the year was and still is {consecration}. It seems that I had placed it aside this nice {word} … hum! God brought it back to my spirit to speak to my heart and mind and convict me of sin. That aimed straight to the target.

Immediately after repenting and confessing to the Lord, I received peace. No more burdens on my shoulders that were bringing me down like before. What joy to be free to serve, to love my God and by grace {consecrate} my life even more to him!

Although, I must confess to you that during this time with God I had a little episode, kind of dialoging with myself. Yes, Yes I also do that!!! I know, I’m like that. Ha ha ha.  There you go, I fell into this dilemma of self-talk of trying to find excuses… bla bla bla! Sort of like, it’s not my fault, I am studying at the same time anyways, two for one… Etc.  And after having been convicted of sin I was caught up in a mind trap of having difficulty of forgiving myself.

Ah…what? Here I really had to fight to bring back my thoughts captive to what the Word of God says in Philippians 4:8:

Finally, brothers, whatever is true, whatever is honorable, whatever is just, whatever is pure, whatever is lovely, whatever is commendable, if there is any excellence, if there is anything worthy of praise, think about these things.

The Bible does not teach us that we need to learn to forgive ourselves; this is what we call humanist thinking. Like most of you, I also, sometimes adhere to that mind thinking without realizing it. You see if God has forgiven me, why should I forgive myself? I need only accept God’s pardon with his grace; He has accomplished everything for me.  Once again what I need to understand, is the reality of the cross…Yes, once again even in this situation in some sort of way I wanted to turn things toward me.  You might tell me that it’s very subtle, but nonetheless, that is what was going on.  I was turning the focus on me rather than on what Christ is offering me. His forgiveness, free, by grace alone! 

Despite the fact that I did not measure up to my own standards that I had set for myself, this was a great lesson of consecration that I hope I will not forget.

Am I surprised that I don’t measure up to the standards? No! That’s why the necessity of a Savior!

Am I happy that I have Jesus Christ as my Savior to forgive me? Oh yes!

Amen, and thank you Lord

Ann L Beaulieu

 

 

Le jour tant attendu!

Poster un commentaire

 

 

 

Voici, c’est aujourd’hui le jour tant attendu! C’est ici la journée que l’Éternel a fait :

«Qu’elle soit pour nous un sujet d’allégresse et de joie

Psaumes 118 : 24

« Hubby » attend ce jour depuis longtemps, espérant, priant, et mettant beaucoup d’énergie à faire tout son possible jusqu’à ce que ce jour arrive. Et il l’a bien fait! C’est un gros pas en avant, et il y en a bien d’autres à venir pour atteindre son but, du moins, c’est ce qu’on espère. Nous prions et espérons que Dieu honore nos désirs, mais nous savons aussi qu’Il est Souverain avant tout.

Sur cette route, mon « Hubby » et moi sommes sur la voie de la sanctification évidemment. Dans cette aventure, Dieu semble vouloir révéler à mon cœur bien des endroits que je dois déposer à ses pieds et confesser… OUI!

Donc, le matin même de cet évènement spécial avait lieu avec mon « Hubby », la tension était haute bien sûr. De un, il y avait une tempête et nous avions 11/2 heures de route à faire pour nous rendre à destination dans la tempête, sous pression. Ouf! Je devrais mieux connaitre mon mari après plus de 31 ans de mariage, non? Da! … Bien, il semble que je manque encore de retenue sur ma langue et ma patience.  Mon amour a besoin d’être rempli par Christ constamment. Tant qu’à être dans la confession, pourquoi ne pas ajouter de la grâce? Voilà ce qui m’arrive lorsque je sens que l’on me fait du mal que je ne le mérite pas!!!!! Oh la la… le pardon ce n’est pas facile à ce moment-là, ça prend de l’humilité par la puissance de l’œuvre de Jésus Christ. Et je dirais qu’il faut vraiment désirer vouloir glorifier Dieu. Malheureusement, à ce moment précis, je désirais plus me glorifier que m’humilier, bien… baf!

Je n’entendais plus l’Esprit qui voulait faire son œuvre en moi. J’ai carrément poussé l’Esprit de côté et laisser la chair faire son travail tout seul comme elle peut le faire si bien. Très égoïstement, j’ai satisfait mes désirs charnels temporaires. Cela peut sembler drôle, amusant, mais après coup lorsque l’Esprit Saint me convainc de péché (ce n’est pas long) j’ai beaucoup de chagrin. Je pleure à Dieu et je me repens de mon péché.

Alors Dieu m’a encore une fois fait prendre conscience de mon mot {Consécration}: « Ann, à qui es-tu consacré? Parfois, j’ai l’impression que je suis consacrée à une religion, un rituel, des habitudes, et à moi même. Suis-je la seule? Ah! Bien sûr, je sais que ce n’est pas ça, mais Dieu travaille mon cœur tellement en profondeur que je scrute le fond….

Est-ce une illusion? Est-ce vrai? Je veux vivre la vraie vie avec Christ, libre de toute forme de religion, de rituel et de tout. Mais en même temps, j’en fais forcément par amour, par don de soi, par service. Enfin, ce que Dieu m’enseigne, c’est simple, encore une fois, Il doit être au centre de ma {Consécration}, Il doit prendre le « TOP » priorité dans ma vie, toujours et sur tout, pas de substitut.

Ce n’est pas compliqué dans le fond, il s’agit de nous laisser transformer continuellement par l’Esprit de Christ au quotidien et d’obéir. Ha ha ha… oui, c’est simple sur papier ou à lire, mais comme vous et moi savons très bien que dans nos vies de tous les jours, les combats et la réalité dans son application sont deux choses différentes.

Par contre, Christ nous dit dans la Bible, dans Jean 16 : 33 –

«Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi.

Vous aurez des tribulations dans le monde;

mais prenez courage, j’ai vaincu le monde.»

 

Pouvons-nous être plus encouragés à persévérer que cela? Je ne crois pas, alors allons de l’avant et combattons le bon combat de la foi avec celui qui nous a tout donné. AMEN

Consacré à Lui,

Ann L Beaulieu