Centré sur Dieu!

Ann L Beaulieu, Blogueuse, auteure et conférencière. Déterminée, expressive, colorée et persévérante dans la foi à cause de Dieu!

Le {MOT}

6 Commentaires

Bonjour!

Je suis vraiment émerveillée de voir comment notre Dieu travaille dans nos vies!   Je n’arrive pas à saisir comment des gens peuvent ne pas croire que Dieu existe, mais il semble que c’est possible!

Moi, je vois mon Dieu agir dans ma vie au quotidien dans les plus petits détails, et ce sont ses petits moments qui font que ma foi augmente de plus en plus. Dernièrement, comme je fais à chaque début d’année depuis longtemps, j’ai demandé à Dieu de me donner un verset que je médite et garde pour toute l’année.

Mais curieusement cette année, j’avais l’idée d’ajouter à mon verset de l’année, un mot significatif. Entre temps, je me suis procuré un livre intitulé : « My One Word» par Rachel Olsen et Mike Ashcraft.  J’ai dévoré ce livre en trois jours ! Les deux auteurs décrivent exactement ce que je voulais faire et en partie ce que je faisais déjà. Cela m’a grandement encouragée à persévérer dans la voie que Dieu m’avait déjà montrée. Tout devenait très clair pour moi. Le plus comique dans cette histoire, c’est que j’avais déjà trouvé mon verset et mon mot avant la lecture du livre! Mais encore une fois, cela a servi à mettre un sceau de confirmation sur mon désir brulant et que Dieu était bien celui qui me dirigeait dans toute cette histoire.

Je vous explique un peu l’idée. Au début d’une nouvelle année, on prie et médite en demandant à Dieu de nous montrer  {LE MOT}. Un mot dont nous croyons avoir besoin pour apprendre et croître davantage, qui nous dirige vers des lectures appropriées.

Ensuite, pour accompagner notre mot, il est bon de se trouver un verset qu’on apprendra par cœur et ainsi garder un lien intime avec la Parole de Dieu. Durant l’année, l’important, est d’avoir votre mot et votre verset, aussi souvent que possible, devant les yeux. Car, selon les auteurs, les situations ne manqueront pas à faire un lien dans votre vie avec votre mot, pour parfaire cet enseignement et cela sous toutes sortes de formes!

Mon mot est  {Consécration}

Mon verset est :

«Car ce n’est pas pour l’impureté que Dieu nous a appelés,

mais dans la consécration.

Ainsi celui qui rejette ces préceptes ne rejette pas un homme,

mais Dieu, celui-là même qui vous donne son Esprit saint. »

                                                                                           1 Thessaloniciens 4:7, 8 NBS

Comme je vous l’ai dit au début, Dieu avait déjà déposé ce mot sur mon cœur. Je sais que le fait d’être en train d’écrire un autre livre me demande beaucoup de discernement, de sagesse, d’humilité et de gestion de temps; mais, avant tout cela, ce dont j’ai besoin, c’est d’être consacré à Dieu! Voilà pourquoi, je pense, Dieu a déposé ce mot si simple, mais si grand, sur mon cœur. C’est le fondement de tout! Sans cela, rien, de tout ce que j’écrirais, n’aurait de la valeur pour Dieu.

Alors cette année, je vous donnerai des petites bribes ici et là, de la façon dont Dieu se manifeste à travers mon mot {consécration}. Comme j’écris la plupart du temps mes prières et autres, je vais aussi garder un journal de bord de ce mot. Les auteurs le recommandent fortement d’ailleurs.

Vous comprenez maintenant le nouveau « look » du blogue!  Puisque je dois le voir le plus souvent possible, j’ai eu l’idée d’écrire mon mot sur des blocs en bois : représenté en photo sur le blogue et en blocs déco sur ma tablette. Bah, je ne suis pas certaine de savoir comment le prononcer en grec, mais je trouvais ça beau! Génial!

Je vous encourage à pratiquer cette habitude. Il n’est pas nécessaire d’être au début de l’année, cela peut se faire en tout temps. L’idée de le garder un an, c’est que notre côté humain est la plupart du temps, lent à comprendre les leçons que Dieu veut nous enseigner. On sait très bien que l’œuvre de Dieu dans nos vies ne se fait pas instantanément.

C’est vraiment un exercice stimulant pour voir Dieu agir dans un domaine précis de notre vie et le laisser nous transformer…

Moi, j’ai hâte de voir comment Dieu va se révéler à travers ce beau mot.  À suivre…
Consacré pour Lui,

Ann L Beaulieu

AnnLBEAULIEU_blog_verset2013_200ppi

L’écriture…la porte de votre cœur!

4 Commentaires

Bon Matin,

Pour ceux d’entre vous qui me connaissent ou qui circulent régulièrement sur mon blogue, vous savez que pour moi l’écriture fait partie de ma vie de façon significative. Cela fait plusieurs années (je dirais plus de 15 ans) que j’écris mes prières, mes états d’âme, bref j’aime écrire. J’ai des boites pleines de journaux de prières!!! J’ai déjà écrit ici sur ce blogue que l’écriture est une excellente thérapie pour soi même lorsqu’on a besoin de démêler les choses dans notre tête occasionnellement. Le fait de mettre sur papier aide bien souvent à clarifier le tout et à simplifier par le fait même ce qui était auparavant si compliqué. Pas toujours évidemment, mais bien des fois.

Surtout, ce que j’aime lorsque je me mets à écrire c’est de voir sur papier l’état de mon cœur. Lorsque j’écris, forcément, j’écris mon état d’âme, au moins un tout petit peu, surtout si je dois confesser à Dieu. Là, j’ai mes émotions à nu devant Dieu. Ce que j’aime c’est qu’en prenant le temps d’écrire, j’ai le temps de vraiment penser à ce que je vis et à ce que je ressens au moment présent. Je ne peux pas me cacher ou passer à autre chose aussi facilement. Ma plume me force à m’arrêter pour réfléchir sur le moment présent et faire face à l’émotion ou le péché que je voudrais nier. Ah! Bien sûr, je ne peux passer la journée à écrire donc je me limite, alors oui, je choisis mes priorités pour les sujets que je vais écrire et je varie. Mais lorsque quelque chose est lourd sur mon cœur, je ne peux pas faire autrement qu’écrire pour parler avec mon Dieu.

L’autre chose étonnante qui m’a frappée avec les années, c’est la transformation qui s’est produite par la force des choses. Car lorsque j’écrivais et que je remarquais en me relisant que j’étais en train de critiquer, cela me laissait plutôt un sentiment de malaise de voir cela sur papier. Surtout sachant que ces journaux sont un héritage que je léguerai à mon fils un jour suite à mon décès. Est-ce le genre d’héritage que je veux laisser? Une mère qui prie Dieu en critiquant… hum, non pas vraiment. Donc, j’ai commencé à ce moment-là, il y a très longtemps à pratiquer la reconnaissance et la louange à Dieu dans mes prières, peu importe les circonstances. Cela ne veut pas dire que je n’ai pas des moments ou je repends mon cœur à Dieu. Mais ça, c’est tout à fait autre chose qu’une critique et du chialage.

Enfin, j’aime les mots, j’aime écrire, et j’aime savoir que Dieu lit mes lettres d’amour que je Lui écris.

Luther disait —  » Si tu veux changer le monde, prends ta plume ».

Moi, je ne veux pas changer le monde, mais par contre, je veux bien que Dieu change ma vie par la prière en écrivant!

Ce n’est pas compliqué pour commencer, vous n’avez qu’à vous procurer un petit livre ligné ou un journal et écrire simplement à Dieu. Cela peut être aussi simple qu’écrire des remerciements à Dieu pour les bienfaits dans votre vie que vous avez vue ou vécue dans votre journée. Commencez tranquillement et vous verrez, vous y prendrez goût. C’est ainsi que vous développerez un désir d’écrire de plus en plus vos prières à Dieu dans l’intimité secrète et profonde de votre cœur. Du moins, cela fut mon cas, il y a bien des années et je n’ai jamais arrêté depuis! Vous n’avez personne à plaire, soyez vous-mêmes et permettez-vous d’être authentique, transparent et vrai avec Dieu, de toute façon, Il connaît votre cœur.

Bonne écriture!

Ann L Beaulieu

«Que cela soit écrit pour la génération future,

Et que le peuple qui sera créé célèbre l’Éternel ! »

Psaumes 102 : 19

AnnLBeaulieu.WritingJPG