Centré sur Dieu!

Ann L Beaulieu, Blogueuse, auteure et conférencière. Déterminée, expressive, colorée et persévérante dans la foi à cause de Dieu!

Goûtez-vous la douceur de votre Sauveur?

Poster un commentaire

 

 

Comme je suis contente de prendre du temps pour vous écrire en ce jour!  Si vous n’avez pas beaucoup de mes nouvelles ces jours-ci, c’est parce que depuis début janvier 2018, je suis retournée sur les bancs d’école, comme on dit. Pas physiquement, mais bien virtuellement! Vive la technologie sinon ce serait impossible, puisque l’école est située trop loin.

annlbeaulieu.com

Je vous confirme que ce n’est pas facile à 55 ans de se retrouver aux études! Par contre, je suis convaincue profondément que Dieu se servira de moi pour sa gloire. Je désire être un témoignage, par ma foi, tout en le servant dans cette nouvelle aventure qui s’ouvre devant moi et pour laquelle je persévère.

Dans les deux derniers mois, je me suis vraiment rendu compte que mon verset de l’année n’est vraiment pas une question de coïncidence, mais bien de {Dieucidence}!  (Je n’en ai jamais doutée 🙂  De plus, ça ne concerne pas seulement mon mot {douceur}, mais bien le verset en entier. Dans mon cheminement d’études, je m’aperçois de plusieurs choses, car j’étudie pour aider les gens dans le domaine de la santé. En effet, pour faire ceci, je dois vraiment être revêtue d’amour, d’humilité, de miséricorde et de douceur. Le fait est que je suis appelée à rencontrer toutes sortes de gens avec des tempéraments différents.

Je sais pertinemment qu’il y’a des élèves dans ce cours qui sont aussi chrétiens ou chrétiennes. Je m’en réjouis énormément, car j’espère que nous nous démarquerons parmi tous les autres élèves lorsque nous ferons nos consultations privées.

Pour moi, ma prière c’est que la douceur de Christ soit agissante en moi en tout temps. Que je sois enseignable par ce que les gens peuvent m’apporter tout en filtrant l’information reçue à travers la Parole de Dieu. Que je considère les gens avec un grand respect, même si l’on m’offense parfois de quelque façon que ce soit.  Que je sois empreint de cette douceur demeurant avant tout consacrée à la volonté de Dieu. Car malgré la douceur, si mon cœur s’éloigne de la vérité, je m’égare et risque d’oublier la raison de ma « mission d’étudier » et, encore pire, ma raison de vivre sur cette terre.

J’ai aussi mis en pratique la douceur envers moi-même. Non, pas dans le sens d’être égocentrique et de m’aimer, comme je peux souvent lire dans les livres séculiers. Mais, il s’agit plutôt d’apprendre à développer un regard de douceur au travers les yeux de mon Sauveur. Cela m’apporte un grand bien et, m’aide ensuite, à pouvoir communiquer aux autres cette douceur. Il me serait plutôt difficile de transmettre la douceur de mon Dieu si je n’ai pas gouté sa douceur pour moi-même. Essayer, par ses propres forces, d’être douce avec les autres a des limites humaines et des résultats humains.  On sait tous que c’est l’œuvre de notre Sauveur en nous, mais admettons que parfois il nous arrive de marcher seul pour accomplir des œuvres charnelles. Du moins, c’est souvent mon cas.

Je vous donne le lien de mon nouveau blogue qui est encore en construction, mais presque terminé. Si jamais vous voulez savoir en quoi ça consiste, suivez ce lien.

Bonne et douce journée dans la grâce de notre Sauveur,

Ann L Beaulieu

 

Publicités

Une rétrospective de l’année sur ma santé!

Poster un commentaire

 

Euh… je ne m’étais pas rendu compte à quel point ça faisait longtemps que je n’avais pas écrit sur le blogue! Il va sans dire que je n’ai pas écrit beaucoup cette année!

Par contre, je peux vous dire que ce n’est pas par manque de désir. J’ai eu ma capsulite qui n’est pas encore tout à fait guérie qui m’a beaucoup empêchée d’écrire. Il y a aussi mes occupations avec mon nouveau business. De plus, je suis sollicitée par des gens pour les accompagner dans leur alimentation. Ce qui me rend très contente de pouvoir aider! Tout ceci parce que je parle de Paléo AIP sur une de mes pages Facebook nommé Bien-être, équilibre et beauté avec Anne.

Je ne sais pas si vous vous rappelez en début de l’année de ce blogue ici. Je vous parle de mon mot de l’année {persévérance}.

L’année 2017 s’achève et je suis remplie de reconnaissance, car Dieu m’a vraiment accordé au-delà {persévérance} comme lui seul peut le faire. Je peux vous dire qu’autant les années 2014 à 2016 ont été des années extrêmement pénibles où j’ai vécu de grandes épreuves dans ma vie de souffrance, cette année j’ai goûté la joie dans la {persévérance}.

Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l’affliction produit la persévérance, la persévérance la victoire dans l’épreuve, et cette victoire l’espérance.

Romains 5 : 3 — 4

Je savais que le Seigneur avait déposé ce mot sur mon cœur pour une raison particulière, mais comme bien des choses dans nos vies, j’ai marché par la foi et Dieu m’a rapidement dévoilé les endroits où Il voulait travailler ma persévérance.

À la suite d’un diagnostic final d’un de mes spécialistes, j’ai été très découragée à la fin du mois de novembre et tout le mois de décembre 2016. Je croyais ne plus avoir le choix que de croire ce que cet homme me disait pour ma santé. Bref, j’ai cherché en Dieu une solution et par la prière, l’Esprit-Saint m’a aidée dans mes recherches et guidée. Je le crois de tout mon être.

En début janvier 2017, j’ai donc commencé une nouvelle façon de m’alimenter : la méthode Paléo AIP. Ce n’est pas facile à faire et cela demande de renoncer à beaucoup de choses qu’on aime. Comme les bons cappuccinos par exemple!

Mais par la persévérance et la détermination de m’en sortir et de retrouver une santé, une vie plus « normale », j’étais inébranlable dans mon choix.

Cette attitude que j’avais au plus profond de moi me venait de mon désir de ne pas me retrouver en fauteuil roulant, et bien sûr aussi, de diminuer ma douleur. Au-delà de ça, je crois que c’est l’Esprit de Dieu en moi qui me motivait et qui me donnait la force de continuer et de résister aux tentations de manger des aliments autres que ce qui est permis dans ma nouvelle méthode d’alimentation.

Manger Paléo AIP aide à réduire l’inflammation des douleurs chroniques et des maladies auto-immunes. Je ne vous cacherai pas que c’est difficile de manger de cette façon. Par contre, la qualité de vie que j’ai depuis que je m’alimente de cette façon fait que je n’ai plus de difficulté aujourd’hui. C’est maintenant un plaisir!

J’ai fait cela sous la surveillance de mon médecin, mais sans son consentement, car c’est de la médecine non traditionnelle. C’est triste parce que la médecine traditionnelle était prête à me laisser aller en fauteuil roulant quand elle savait que manger de cette façon pouvait m’aider, mais les médecins ne peuvent pas en parler. Les lois sont ainsi!

Donc, je remercie le Seigneur encore plus pour sa direction dans ma vie en ce qui concerne ma santé, mon alimentation et tout le changement incroyable que j’ai vécus cette année. Le 3 janvier 2018, je fêterai mon premier anniversaire de ma nouvelle façon de vivre et manger. Beaucoup de louanges et de gratitude à Dieu de m’avoir gardée et accordé cette grâce de persévérance.

Durant l’année 2017 avec la {persévérance}, mon corps a peu à peu retrouvé un équilibre. J’ai perdu 30 livres (beaucoup d’œdème dû a la médication), réduction de certains médicaments de plus de ¾ sous la surveillance du médecin, enlevé complètement d’autres médicaments et recommencé à faire plus d’activités physiques. C’est juste WOW!

Est-ce que ce fut une année facile?

NON! Par contre, je suis très heureuse des résultats et je crie ma joie à notre Dieu. Il connaissait déjà mon avenir et savait que l’année 2017 allait être une année difficile, mais une année de victoire dans l’espérance!

Et vous, mes lecteurs et lectrices, comment votre année s’est passée?

Je vous souhaite de passer un bon temps avec vos bien-aimés dans ce temps d’année où nous célébrons la naissance de notre Sauveur!

Je vous souhaite un beau Noël rempli de joie et de paix en Jésus-Christ.

Ann Leblanc Beaulieu

Je persévère par la grâce de Dieu!

Poster un commentaire

 

 

 

Ce matin, je voudrais vous partager combien mon mot de l’année {persévérance} m’est précieux ! Je savais bien que Dieu n’avait pas déposé ce mot sur mon cœur pour rien, et qu’il revenait constamment dans mes lectures dans un but précis.

Comme l’Esprit est fidèle pour nous garder dans sa main, Il est aussi fidèle pour nous garder dans ses voies lorsque nous sommes dans l’épreuve et que nous avons besoin de persévérance pour continuer la route difficile. Dieu est fidèle à ses promesses en tout temps!

Dieu est fidèle à ses promesses en tout temps!

Parfois, dans nos tempêtes, il peut nous arriver de douter, de croire que Dieu nous a abandonnés et qu’il nous laisse à nous-mêmes; mais non, il ne le fera jamais. Il sera toujours à nos côtes pour nous soutenir et nous donner ce qui est nécessaire pour passer à travers nos luttes, difficultés ou douleurs, cela malgré notre sentiment du moment. Nous n’avons qu’à penser à Job!

J’ai vécu l’année 2016 avec beaucoup de douleur, et je vous dirais que cela a été l’année la plus difficile de ma vie jusqu’à ce jour… et même le début de 2017 n’a pas été facile. Mais ce qui m’a tenue à persévérer, c’est Dieu lui-même et mon verset sur la persévérance. Car je sais que Dieu a un plan pour ma vie.

Aujourd’hui, en vous écrivant ce billet, je peux vous dire que je commence à aller mieux! C’est une grande victoire, surtout pour ma santé qui s’améliore avec beaucoup de travail de ma part, par la force de l’Esprit qui m’aide à continuer sur un chemin difficile.

Retrouver une partie de vie « normale » fait tellement du bien et me donne beaucoup de reconnaissance envers Dieu. Je dois faire extrêmement attention à ne pas exagérer, sinon je retombe vite ; mais j’apprends tranquillement à vivre une vie plus équilibrée, plus calme et moins effrénée.

Ce n’est pas facile pour moi qui suis une sanguine aimant vivre à cent miles à l’heure!!! Mais ces jours-là sont finis pour moi, j’en ai fait mon deuil et je suis dans une saison de ma vie où je veux être reconnaissante d’être capable de vivre, et ainsi glorifier Dieu dans ma douleur chronique.

J’essaie de vivre le mieux que je peux chaque jour, avec la douleur, et je fais tout ce que je peux pour avoir une meilleure qualité de vie en prenant soin de moi. Je renonce à vouloir tout contrôler, car rien ne m’appartient et tout est à Dieu, même ma santé!

Qui sait, peut-être un jour vais-je écrire un livre à ce sujet!

Dans son amour,

Ann L Beaulieu